Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > 50 ans de l’ESC : Quelles suites ? ...

50 ans de l’ESC : Quelles suites ? ...

samedi 19 mars 2016

Enregistrer au format PDF

Les jeudi 17 et vendredi 18 mars 2016, le Ministère de l’Agriculture a fêté les 50 ans de l’Éducation Socio-culturelle.
Il a pour cela réuni à Paris différents acteurs concernés par la discipline : élèves (hélas peu), enseignants, artistes, autorités académiques, services de la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche
Initialement prévu les 17 et 18 novembre dernier, ce séminaire avait du être reporté en raison des attentats qui avaient touché la France quelques jours auparavant.

Dans son intervention, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a d’abord regretté l’absence d’invitation officielle des organisations syndicales représentant les personnels car elles ont aussi contribué à faire de l’ESC ESC Éducation socio culturelle ce qu’elle est aujourd’hui.

Si ces deux jours ont permis d’entendre les analyses de grands témoins et de mettre en valeur le travail de plusieurs équipes pédagogiques et de professeurs-animateurs d’ESC avec les élèves et les artistes, en revanche ils n’ont pas répondu à l’attente forte de remobilisation de la discipline.

En effet, au delà de la seule commémoration, les personnels attendaient des prospections sur l’avenir de la discipline et des enjeux qu’elle porte. La place et le rôle de l’ESC pour comprendre et proposer des pistes réflexives quant aux enjeux du « nouveau contrat agro-écologique » entre le monde agricole et la société sont par exemple des points sur les lesquels nous attendions des propositions concrètes.

Il n’en a rien été ni dans les conclusions de ce séminaire ni dans l’intervention du Ministre de l’Agriculture.
Stéphane LE FOLL s’est contenté de souligner l’importance de l’Education Socio-culturelle comme marqueur culturel de l’Enseignement agricole en faisant ressortir ses spécificités, notamment dans la pédagogie de projets.
La Ministre de l’Éducation Nationale, Najat VALLAUD BELKACEM quant à elle, a proposé d’accentuer le travail mené dans son Ministère en s’inspirant de l’expérience de l’ESC. Que l’Enseignement agricole puisse avoir une influence sur l’EN EN Éducation nationale par le biais de l’ESC est une gageure. Le Snetap-FSU espère que cela se traduira par une réelle collaboration.

L’ école doit permettre aussi à l’élève d’acquérir une "attitude culturelle" c’est à dire "avoir la capacité de s’interroger, faire la différence entre une œuvre et un produit, avoir une attitude ouverte au monde" etc ... comme le soulignait Jean-Gabriel CARASSO dans son intervention devant ce séminaire.

Pour le Snetap-FSU, l’ESC est bien plus que cela et il attendait des réponses fortes sur le rôle de l’ESC face au défi du numérique, son lien avec les nouvelles régions régions , son rôle dans le « produire autrement », ou encore les moyens qui lui seront donnés pour enseigner et transmettre les Valeurs de la République. Des réponses devaient aussi être données sur sa place dans les référentiels et le statut des personnels (notamment le 1/3 temps).

Le Snetap-FSU interrogera donc rapidement le Ministre sur ces éléments.

Pour mémoire, le programme de l’anniversaire de l’ESC

- Le SNETAP-FSU avait fêté les 50 ans de l’ESC le 29 septembre 2015 et

consacré à l’évènement "le SNETAP et l’ESC, 50 ans d’histoire croisée", un supplément dans son bulletin d’information.