Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les lettres du SNETAP au Ministre, à la DGER > Affaire du couple Bourguignon : des zones d ’ombres

Affaire du couple Bourguignon : des zones d ’ombres

jeudi 1er juin 2017

Enregistrer au format PDF

Le ministère fait annuler toutes les conférences du couple prévues dans les lycées agricoles de France.

Le SNETAP FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a questionné le Ministère de l’Agriculture sur les interventions du couple Claude et Lydia Bourguignon dans les lycées agricoles.

Pour mémoire, Claude Bourguigon est un ancien chercheur agronome de l’INRA INRA Institut National de Recherche Agronomique et avec sa femme Lydia depuis des décennies, il alerte sur l’appauvrissement des sols et sur tous les risques liés à l’agriculture chimique.

Ils ont aussi développé et mis en place leur propre laboratoire d’analyses : le LAMS ( laboratoire d’analyses microbiologiques des sols).

Le discours qu’ils tiennent sur les conséquences désastreuses de l’industrie chimique sur les sols est tout à fait juste, ce discours est d’ailleurs partagé par le SNETAP FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire . Il fait résonance auprès de la population d’où le succès des conférences du couple , conférences en France et à l’étranger.

De même, ils sont très régulièrement reçus dans les lycées agricoles pour y animer des conférences. La dernière en date étant celle du Mans.

Alors pourquoi soulever des questions ?

Trois éléments ont retenu l’attention du SNETAP FSU :

La présence du couple dans des médias ou plateaux TV proches des milieux complotistes, confusionnistes, les liens avec le Front National
les propos tenus dans les lycées agricoles auprès de jeunes publics.

Sur le 1er point, le SNETAP FSU a été frappé par le nombre d’interventions du couple dans des médias proches de milieux complotistes, confusionnistes ou d’extrême droite.
A titre d’exemples : participation à « Question réponse d’Étienne Chouard » dans l’émission La Mutinerie, participation à l’émission « Libre Antenne » sur META TV , une TV proche d’Alain Sorral reconnu pour ses positions antisémites, ou encore l’émission « Le Dîner du Cercle », média proche de l’extrême droite.

L’ensemble de ces émissions représentent plusieurs heures d’ interviews. Il est difficile de penser que ce couple d’intellectuels n’a pas connaissance du dessous de ces médias.

Sur le 2ème point, la question des liens avec le Front National s’est aussi posée.
En effet, comment expliquer que Claude Bourguignon se trouve être l’intervenant dans une conférence organisée par le Front National à Paris le 8 décembre 2016 sur le thème « vers une politique agricole française » ?

Cette information est postée sur la lettre de la délégation du Front National au parlement Européen- n°4- automne 2016. ( intervention démentie par le couple, voir note en fin de texte).

Comment expliquer aussi que dans les pages facebook de l’association « Traditions, Terroirs et Ruralité » de valorisation et promotion des coutumes, traditions et identités de nos terroirs, on trouve un article « Claude Bourguignon nous parle de l’importation... » ?
Cet article a sa place au milieu de slogans nationalistes, de propos de Zemmour, d’articles du Front National ( Front National du Lot, par exemple), de reportages et photos de Marine Le Pen, d’articles tels que « l’UE finance les réfugiés sur les fonds destinés aux paysans » ou « la fièvre ovine introduite par l’Aïd el Kebir... ».

Le SNETAP FSU a donc matière à interrogation sur le rôle et la place de Claude Bourguignon dans les tribunes de cette association.

Enfin le troisième point, sur la question des interventions du couple dans les lycées agricoles, dans des conférences très suivies ouvertes aux jeunes élèves, apprentis, stagiaires, étudiants et équipe pédagogique.

Que penser de certains propos tenus dans certaines émissions ou médias quand Lydia Bourguignon en parlant des oppresseurs que sont les lobbys industriels, bancaires déclare : « Ces gens là, il faut les tuer. Ils tuent tellement de gens, pourquoi on ne les tuerait pas ? »

Imaginons l’écho que pourraient avoir de tels propos auprès de jeunes publics qui n’ont pas encore tous les éclairages, l’esprit critique et le discernement nécessaires pour mesurer des théories aussi simplistes et violentes ?

Que penser aussi des déclarations faites dans un lycée agricole : « Qui organise les cours ? Ce sont les grands lobbys.... Et qui est présent dans les décisions des programmes d’enseignement ? Monsanto, Syngenta..... Il n’y a pas d’enseignement scientifique donné au lycée agricole....etc. »( février 2016 , lycée agricole de Château-Salins en Lorraine).

Cette vision est une vision caricaturale et fausse puisque les lycées dispensent des enseignements scientifiques dans les 3 voies de formation, générale technologique et professionnelle.
Que peuvent penser les élèves et leurs familles en écoutant ces propos sans nuance ?

L’ objectif pédagogique des conférences proposées aux élèves est de participer au développement des consciences et de l’esprit critique. Les propos doivent reposer sur des vérités. En aucun cas, les propos caricaturaux ne servent à l’éveil des intelligences.

Pour ces trois raisons, le SNETAP FSU a donc décidé d’ interpeller le Ministère.

Il lui demande aussi de rappeler à la vigilance, les chefs SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement et d’établissements sur les personnes invitées dans les lycées au regard des thèses qu’elles développent.

Le MAAF MAAF Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a décidé de faire annuler toutes les conférences de Claude et Lydia Bourguignon prévues dans les lycées agricoles.

Note : Quelques jours après l’annulation imposée par le Ministère de l’agriculture, le couple Bourguignon a publié une lettre sur Facebook où il dément sa participation à la conférence organisée par le FN et précise qu’il envisage de porter plainte contre ce parti.
 !