Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Aquitaine > Aquitaine - Boycott du CA de l’EPL (...)

Enregistrer au format PDF

Aquitaine - Boycott du CA de l’EPL des Landes

vendredi 25 mars 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

COMMUNIQUE PRESSE

Établissements d’Enseignement Agricole Public des Landes

Les représentants des personnels boycottent le Conseil d’administration

Les représentants des personnels des lycées agricoles, CFA CFA Centre de Formation d’Apprentis et CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
de Dax, Mugron et Sabres, ont décidé de ne pas siéger au Conseil d’Administration de l’EPL EPL Établissement Public Local prévu le vendredi 25 mars 2016.

Ils entendaient ainsi protester contre le projet du Conseil Régional de maintenir son agrément pour le BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole ACSE (Analyse, Conduite et Stratégie de l’Entreprise Agricole) par apprentissage à la Maison Familiale Rurale (MFR) de Mont, dans les Pyrénées Atlantiques.

La décision d’ouvrir cette formation à la rentrée 2015 avait largement été contestée par de nombreux acteurs de l’Enseignement agricole. La DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (Direction Régionale de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt) avait d’ailleurs donné un avis défavorable à cette ouverture.

Cette levée de boucliers avait amené le Conseil Régional à revoir sa copie et à annoncer la fin de l’agrément à la rentrée 2017. Seuls devaient poursuivre les étudiants entrés en formation cette rentrée et qui devaient pouvoir finir leur deuxième année à Mont.
Le 3 juillet 2015 le Conseil Régional par la voix de sa Vice-Présidente, Mme COCULA, reconnaissait même une erreur dans cette décision.
Mais depuis cette date il semble que le Président du Conseil Régional soit revenu sur cette déclaration : le BTSA ACSE de la MFR de Mont n’est plus un problème. Il serait donc maintenu.

Pour les personnels de l’EPL 40 ce choix s’il devait être confirmé serait inacceptable car lourd de conséquences pour le territoire.
Même si dans cette problématique nous ne pouvons ignorer le déséquilibre grandissant entre public et privé, ceux qui verraient dans cette réaction une simple querelle public / privé se trompent. Il s’agit de la survie de formations fragiles, indispensables à l’agriculture du Sud Ouest.

L’an dernier, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire avait fait connaître au Conseil Régional et à la DRAAF les raisons de son désaccord profond sur cette ouverture d’une nouvelle formation de niveau III dans le secteur de la production en Aquitaine :
• « les MFR n’ont ni la vocation, ni les compétences pour enseigner au niveau supérieur » ces propos sont ceux de la Directrice Générale de l’Enseignement et de la Recherche au Ministère de l’Agriculture,
• en Aquitaine, en juin 2015, deux Maisons Familiales présentaient des candidats au BTSA ACSE. Leur taux de réussite était de 35 % contre une moyenne de près de 80 % entre les lycées agricoles publics de Dax et Pau.
• le Conseil Régional a régulièrement souligné l’importance des exploitations agricoles et des ateliers technologiques des établissements agricoles publics pour la sensibilisation des jeunes à l’agro-écologie. Il a d’ailleurs prouvé cette importance au travers de ses financements. Rappelons que les MFR ne disposent pas de ces outils …

Au regard de ces arguments, les organisations syndicales avec les personnels demandent que si cette formation correspondait à un besoin avéré, c’est dans un établissement public qu’elle devrait ouvrir.

Nous demandons donc au Conseil Régional de tenir ses promesses, sinon quelle crédibilité pourrons nous donner aux engagements officiels désormais ?

Dax, le 25 mars 2016