Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Aquitaine > Aquitaine - Périgueux, le préavis de (...)

Enregistrer au format PDF

Aquitaine - Périgueux, le préavis de grève a été levé

mercredi 15 juin 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

A la demande des agents territoriaux des établissements de l’EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole du Périgord, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire avait déposé le 8 juin un préavis de grève reconductible couvrant tous les personnels fonctionnaires et contractuels du Conseil Régional Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes.
Ce préavis a notamment permis le prolongement du contrat d’une collègue jusqu’au 30 juin 2016.

Les personnels revendiquaient d’abord le maintien du contrat de remplacement d’une collègue jusqu’au 30 juin 2016, alors que la direction venait d’annoncer son départ en début de mois.

Au delà de la situation extrêmement précaire de notre collègue, une telle décision aurait pénalisé l’organisation et la qualité du travail sur une période de fin d’année chargée au moment de l’organisation d’examens de fin d’année dans l’établissement .

Les personnels demandaient également une évolution de leur horaire hebdomadaire de 39 à 40 heures.
Pour l’administration, les 39 heures actuelles se justifient pour la remise en état des différents locaux (internats et externat, salles spécialisées) utilisés lors de locations par des colonies de vacances ou des clubs sportifs. Pour les personnels la priorité de leurs missions s’inscrit dans le cadre de l’action éducative et en présence des élèves. Ils demandent donc de réaliser leur service sur 40 heures hebdomadaires pour assurer en priorité leur service en présence des élèves.

La médiation engagée durant le préavis a d’abord permis le maintien du contrat de notre collègue jusqu’au 30 juin 2016.

De plus, concernant les deux autres revendications portées par les personnels, une délégation syndicale a rencontré la direction de l’établissement.

Compte tenu des réponses obtenues, les personnels ont décidé de lever le préavis, mais en donnant rendez-vous à la nouvelle direction de l’établissement, dès sa prise de fonction en septembre, afin de poursuivre les négociations concernant leur service hebdomadaire.