Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Basse-Normandie > Basse-Normandie : déclaration CAEN

Enregistrer au format PDF

Basse-Normandie : déclaration CAEN

lundi 26 janvier 2015

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Déclaration pour le CAEN Basse-Normandie-Caen le 19 janvier 2015

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire souhaiterait exprimer, ici, sa vive satisfaction devant la décision du Ministère de l’Agriculture de retirer, le mois dernier, le projet d’ouverture d’un BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole GDEA (génie des équipements agricoles) : projet proposé à l’Etablissement Public Local du Robillard en partenariat avec le lycée d’enseignement catholique de Giel dans l’Orne.

Nous le dirons et redirons encore : ce genre de partenariat Public/Privé n’a pas sa place dans l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
(Enseignement Agricole Public) et nous combattrons tout type de projet qui ira dans ce sens. Le SNETAP-FSU voudrait rappeler que le combat pour la laïcité n’est pas -comme certains nous l’ont pourtant dit ces dernières semaines- un combat d’arrière-garde aux valeurs désuètes et qu’il est un combat toujours d’actualité.

Le SNETAP-FSU se doit de rappeler aussi que la situation financière des EPL EPL Établissement Public Local de l’Enseignement Agricole Public se dégrade toujours un peu plus, tandis que les évolutions de structures de la carte scolaire pour l’Enseignement Agricole Public sont proches du néant pour la rentrée 2015.

Enfin, le SNETAP-FSU attire l’attention du CAEN sur la question de l’avenir de l’Enseignement Agricole Public de Basse-Normandie, de son pilotage et de l’évolution de ses structures qui, rappelons-le, concernent l’Enseignement Professionnel mais aussi l’Enseignement Technologique et également l’Enseignement Général avec le Bac S.

A l’approche de la réunification normande de nombreuses inquiétudes méritent d’être soulevées car l’horizon est sombre, voire même totalement incertain.

Plus que des mots, c’est maintenant des actes qu’il faut pour relancer le Service Public de l’Education au sein de nos EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole .