Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Enseignement supérieur > Beig Meil - déclaration intersyndicale au CNESERAAV

Beig Meil - déclaration intersyndicale au CNESERAAV

vendredi 17 novembre 2017

Enregistrer au format PDF

Lors du CNESERAAV CNESERAAV Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agroalimentaire et vétérinaire du 14 novembre 2017, FO FO Force ouvrière -Enseignement agricole est intervenu pour lire une déclaration de l’Intersyndicale concernant le site de Beig Meil (voir texte ci-dessous).
A l’issue de cette déclaration l’Intersyndicale demande une rencontre avec la Conseillère du ministre afin de connaître le positionnement du ministre sur les projets montés et les partenariats engagés tant au niveau des acteurs du terrain, collectivités ou professionnels que des partenaires de recherche.

Complexe touristique vs complexe scientifique : complexe en tout cas !!

Les élu.es au CNESERAAV CNESERAAV Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agroalimentaire et vétérinaire s’interrogent sur le traitement qui est réservé à l’équipe de Beg Meil.

En effet, suite à la commande de la direction générale d’Agrocampus Ouest et à l’issue d’une prospection intense, cette équipe a réussi à développer des partenariats et à monter des projets ambitieux sur le plan de l’innovation scientifique et technique, projets qui répondent parfaitement aux objectifs du Plan Stratégique d’Etablissement d’ d’Agrocampus Ouest.

L’équipe de Beg Meil, est ainsi non plus seulement en charge du DNA, ce qui est devenu une mission de l’Enseignement supérieur, mais, prenant acte de son intégration à un établissement d’enseignement supérieur et de recherche a su monter des projets de recherche-innovation.

Nous savons que le montage de tels dossiers est un gros travail, que ces montages sont extrêmement chronophages et que les efforts ne sont pas toujours récompensés car la concurrence est intense. Par la force des choses, la baisse des crédits de fonctionnement pérennes a rendu la démarche "projet" incontournable dans la recherche publique.

On ne peut que se féliciter de la bonne réception de ces projets par l’organisme instructeur : c’est un succès, une marque de confiance pour Agrocampus Ouest. Cela participera à son rayonnement. Enfin, c’est un encouragement pour toutes les unités de recherche associées à l’établissement, reconnu par les enseignants chercheurs.
La Direction Générale d’Agrocampus Ouest avait encouragé le site à rechercher des partenariats et des projets. Elle avait conditionné son soutien en ressources humaines à Beg Meil au développement de tels projets. Ces projets sont l’aboutissement du travail réalisé depuis trois ans par l’équipe de Beg-Meil, projets soutenus publiquement par le Directeur Général d’Agrocampus Ouest auprès des acteurs du territoire et de la communauté de travail de Beg-Meil en 2015. Les objectifs fixés sont atteints, faisant évoluer l’outil d’un format pédagogique à un format scientifique notamment via les partenariats construits avec les structures de recherche, de recherche-développement et les professionnels du territoire ( UBO, CNRS CNRS Centre national de recherche scientifique , MNHN...).

Aujourd’hui, nous sommes dans une situation de grande tension en raison du renoncement de la Direction Général d’Agrocampus Ouest aux engagements pris à plusieurs niveaux. Les personnels sont perturbés par des articles parus dans la presse locale et se faisant l’écho de discussions sur des négociations immobilières entre le Directeur Général d’Agrocampus Ouest et le Maire de Fouesnant.

Nous, élu.es au CNESERAAV, attendons de la Direction Générale d’Agrocampus Ouest qu’elle tienne ses engagements notamment en ce qui concerne la force de travail. Ce site a subi une très forte compression de personnel au cours des dernières années. Des départs à la retraite sont annoncés. Un nouveau Directeur délégué à la direction du site devra prochainement être désigné afin de coordonner l’action, de porter les partenariats et d’encadrer les personnels. Pour la réussite des projets, pour la qualité de vie au travail des collègues qui ont supporté cette compression et la reconnaissance de leur investissement, il est vital de conforter la capacité de travail à Beg Meil à travers une politique d’emploi volontaire, à la mesure des enjeux.

Nous souhaitons donc rencontrer la Conseillère du ministre pour connaître le positionnement du ministre sur les projets montés et les partenariats engagés tant au niveau des acteurs du terrain, collectivités ou professionnels que des partenaires de recherche.

Paris, le 14 novembre 2017