Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Champagne-Ardenne > Champagne-Ardenne : Préavis de grève (...)

Enregistrer au format PDF

Champagne-Ardenne : Préavis de grève au lycée d’Avize

jeudi 19 mars 2015

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Madame la Directrice Générale,

Par la présente, le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire est amené, à la demande des personnels de l’EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole d’Avize, à déposer un préavis de grève pour le mardi 24 mars 2015.

En effet, réunis en assemblée générale, les personnels de l’établissement ont porté les constats suivants :

  • réussite au concours de déprécarisation d’un personnel de catégorie C affecté en surnombre, selon la DRAAF, sur l’établissement alors que les effectifs ont progressé ces dernières années sur l’établissement ;
  • report de missions à venir, déjà constaté par deux départs précédents entraînant une surcharge de travail inacceptable « pour ceux qui restent » ;
  • absence de concertation et prise de décision unilatérale entraînant une situation de mal être au travail ;
  • pas d’analyse locale des besoins réels au profit d’une logique de répartition régionale !

En conséquence, les Personnels rejettent avec force cette annonce de suppression de poste considérant qu’elle porterait, si elle se confirmait, clairement préjudice à la qualité du service public rendu et se traduirait immanquablement par une nouvelle dégradation des conditions de travail des agents. La grève a donc été votée et s’annonce très suivie !

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire considère, Madame la Directrice Générale, qu’une contre-expertise se doit d’être conduite par vos services sans délai sur cette situation et cela sans se réclamer, comme le fait le DRAAF-SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement d’une prétendue sur-dotation établie par un modèle révisé, qui comme l’a confirmé votre adjoint (écrit du 13 mars en réponse à une interpellation du SNETAP-FSU), n’étant pas aboutie et moins encore validée ne saurait être opposable aux établissements :

« Je vous confirme donc que ce travail en cours n’a aucune incidence sur la rentrée 2015. C’est de mon point de vue une condition nécessaire pour qu’il puisse se poursuivre dans les meilleures conditions ».

Dans l’attente, veuillez agréer, Madame la Directrice Générale, l’expression de nos salutations distinguées.

Frédéric Chassagnette
Secrétaire Général adjoint