Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Métiers > Enseignant.e > Carrière, rémunération, conditions de travail > CAP des PCEA > Déclaration liminaire à la CAP des PCEA du 7 février 2017

Déclaration liminaire à la CAP des PCEA du 7 février 2017

vendredi 10 février 2017

Enregistrer au format PDF

Déclaration liminaire.

A l’occasion de cette CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
, comme nos collègues PLPA PLPA Professeur de Lycée Professionnel Agricole la semaine dernière, nous déplorons que les conditions de travail des personnels continuent de se dégrader dans un cadre de restriction des moyens.

C’est cette même logique qui a conduit à de nombreux dysfonctionnements à la rentrée dernière, dénoncés par le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire et pour lesquels nous continuons d’exiger des réponses de la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche .

Le plafond d’emploi imposé à l’Enseignement Agricole Public oblige en permanence la DGER à arbitrer entre les différentes revendications légitimes des personnels, conduisant à les rejeter, à les opposer ou à les réduire à des mesures insignifiantes.

La dégradation des conditions de travail et l’allongement des carrières entraînent pour certains collègues des fins d’évolution professionnelle difficiles.

Une réelle réflexion doit être menée sur les possibilités de reconversion et de seconde carrière.

Par ailleurs, le chantier sur les obligations de service des enseignants a été guidé par le souci de la DGER de se faire à coût constant en terme d’emplois.

C’est ce qui l’a conduit à proposer une modification statutaire qui, pour améliorer la situation de certains, alourdit les obligations de service de plusieurs centaines de collègues. Ceci est inacceptable pour le SNETAP-FSU.

Nous nous félicitons néanmoins que les revendications que le SNETAP-FSU porte
depuis de très nombreuses années pour conforter la situation des enseignants
documentalistes, d’ ESC ESC Éducation socio culturelle ou TIM aient été reprises dans le projet de décret.

En prévision de sa présentation lors de différentes instances, le SNETAP-FSU a
consulté ses adhérents sur le projet de décret révisant les obligations de service et les missions des enseignants.

Fort de cette légitimité, le SNETAP-FSU a voté contre le projet de décret présenté lors du CTM CTM Comité technique ministériel .

Nous rappelons ici que, pour le SNETAP-FSU, il est inacceptable que les
conditions de travail de certains collègues se dégradent à nouveau lors de la rentrée 2017.

De plus, nous souhaiterions avoir des précisions sur le calendrier du chantier
"nouvelles grilles indiciaires enseignants et CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation " qui doivent se mettre en place en septembre 2017.

Les élus SNETAP-FSU à la CAP PCEA PCEA Professeur Certifié de L’Enseignement Agricole .