Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Corse > Corse : interpellation de la DGER (...)

Enregistrer au format PDF

Corse : interpellation de la DGER par le SNETAP-FSU

vendredi 1er juillet 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

COMMUNIQUE

Invité à titre d’expert à la réunion de travail relative à l’impact démographique (étude commandée par le Ministre de l’Agriculture suite à une demande appuyée du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire ), le mardi 28 juin à la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche , M. Antomarchi, Secrétaire Régional Corse, a interpellé M. Philippe SCHNÄBELE Sous Directeur de la DGER sur la situation des EPL EPL Établissement Public Local de Corse et plus particulièrement sur l’EPL de Borgo.

M.Antomarchi a rappelé l’engagement pris en CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
par les DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt successifs sur l’ouverture de 3 classes distinctes de 2nde professionnelle au lycée de Borgo s’il était démontré sur une période de 4 années que les demandes des jeunes en retour Affelnet justifiaient une telle évolution de structure.

Les données Affelnet sur les années 2012-2013-2014-2015 mais également 2016 le démontrant, M.Antomarchi a demandé à la DGER de respecter l’engagement pris sur cette demande, sachant qu’ a priori suite aux derniers dialogues de gestion ce ne serait pas le cas.

M.Chassagnette, Secrétaire Général Adjoint SNETAP-FSU a indiqué que ces choix ne sont socialement pas acceptables pour les jeunes et leurs familles qui se voient ainsi privés de leur 1er vœu.

M.Chassagnette demande à la DGER de prendre en compte l’insularité et indique que pour les personnels qui s’investissent toute l’année, ce refus renvoie un signal extrêmement négatif.

M. SCHNÄBELE a indiqué qu’il prenait bien en compte le problème posé par l’insularité et que les derniers arbitrages sur cette demande précise n’étaient pas encore pris.

Le SNETAP-FSU a pris acte de cette réponse et entend bien continuer de peser en région comme au niveau central, afin que l’arbitrage à venir soit favorable à l’établissement, à ses personnels comme à ses usagers.

Borgo, le 29 juin 2016