Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > AquitainePoitou-CharentesLimousin > Des moyens pour les élèves et étudiant.es

Enregistrer au format PDF

Enilia-Ensmic de Surgères : levée du préavis de grève

Des moyens pour les élèves et étudiant.es mais la situation reste fragile

vendredi 6 octobre 2017

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

La section locale Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire de l’Enilia-Ensmic de Surgères a décidé de lever son préavis de grève suite aux décisions prises par la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche et la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt qui dégagent
finalement les moyens permettant d’assurer les cours d’ESC ESC Éducation socio culturelle à cette rentrée.

La semaine dernière, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire avait décidé de dénoncer l’absence de cours d’Éducation Socio-Culturelle et des heures d’animation depuis la rentrée scolaire, au lycée de Surgères.

Pour cela, il a déposé un préavis de grève qui devait prendre effet le lundi 9 octobre.
La DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a donc choisi « pour assurer la continuité du service de procéder au remplacement du poste d’ESC ESC Éducation socio culturelle sur ses moyens régionaux, afin de ne pas pénaliser les élèves de l’établissement »

Le Snetap-FSU prend acte de cette annonce qui va dans le sens des intérêts des élèves et étudiant.es, en levant le préavis de grève. Pour autant, cette réponse n’est pas totalement satisfaisante puisque :

  • 5 semaines ont d’ores et déjà été perdues pour nos élèves pour finalement obtenir le rétablissement d’un poste supprimé au début de cette rentrée,
  • les crédits régionaux Nouvelle Aquitaine seront ponctionnés aux détriments d’autres remplacements,
  • cette disposition n’est pas pérenne et laisse une épée de Damoclès sur le fonctionnement de l’établissement.

Le Snetap-FSU interpellera de nouveau l’autorité académique pour exiger des moyens nationaux garantissant aux élèves et étudiants de Surgères les conditions d’une scolarité normale.