Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Carte scolaire > Evolution démographique – Baby-Boom 2000 impact sur l’enseignement (...)

Evolution démographique – Baby-Boom 2000 impact sur l’enseignement agricole

mardi 3 mai 2016

Enregistrer au format PDF

A la demande du Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire et faisant suite aux engagements pris par le cabinet du Ministre, la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a réuni le mercredi 27 avril 2016 un groupe de travail issu du CTEA CTEA Comité Technique de l’Enseignement Agricole dans le but de vérifier les capacités d’accueil de l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
notamment au regard du baby-boom 2000. En ce sens, elle a mené une enquête et présenté un document transmis - en pièce jointe - lundi 25 avril en fin d’après-midi.

Selon la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche , l’année 2000 marque le début d’un changement de rythme de naissance qui s’est poursuivi. Elle constate qu’il n’y a pas véritablement de corrélation entre le Ministère de l’Education Nationale et l’Enseignement Agricole et qu’il y a au MEN MEN Ministère de l’éducation nationale une disjonction entre la voie générale et technologique ou l’effet démographique est important comparé à la voie professionnelle où selon les territoires et sections professionnelles l’effet est quelque fois négatif.
Dans l’EA, la DGER note une poussée de +7% d’augmentation des effectifs sur les 2nd GT et de 2% dans la voie professionnelle à la rentrée 2015. Cette évolution globale est inégalement répartie et pas forcément là où elle l’attendait au regard de la démographie par région. Elle note une poussée en CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
que le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire relativise au regard notamment des ouvertures de structures, conséquences de la RVP RVP Rénovation de la voie professionnelle . Elle s’attend de la part des établissements à des demandes d’ouvertures de 1ère S qu’elle ne souhaite pas satisfaire faute de DGH DGH Dotation globale horaire suffisante et proposera que les élèves qui ne peuvent être accueillis dans l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
, le soient dans les établissements du MEN. Le Snetap-FSU a évidemment réagi à ce propos en rappelant qu’il ne serait pas acceptable de ne pouvoir ouvrir des classes pour accompagner un flux démographique, quitte à ce quelles soient refermées quelques années plus tard. Il a rappelé en ce sens que l’EA se trouve à la croisée des chemins et qu’il serait inconcevable que l’EAP composante du service public d’éducation et de formation professionnelle ne soit pas en capacité d’accompagner ce mouvement démographique.

Rendez-vous a été pris lors de cette présentation pour un débat contradictoire à la fin mai ou au plus tard début juin en l’attente pour le Snetap-FSU de remontées attendues des sections et régions régions .