Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Franche-Comté > Franche-Comté : mouvement de grève (...)

Enregistrer au format PDF

Franche-Comté : mouvement de grève du 28 janvier

mardi 9 février 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

La veille :

La direction de DANNEMARIE constate que l’appel à la grève est très suivi au Lycée par les Assistants d’Education (les services des AE AE Assistant d’éducation
ou
Autorisation d’engagement
sont à cheval sur les journées allant de 17h à 17h en gros).

Ne pouvant assurer la surveillance des internats en toute sécurité pour tous les lycéens, le renvoi à leur foyer de plus de jeunes possible est opéré pour les classes de 2nde et de 3ème.

Matin :

• 8h-9h : réunion d’information à l’amphi du lycée : une bonne quinzaine de collègues sont là (infos et autres situations et opérations dans les autres établissements). Discussion sur la suite des "opérations" : On apprend aussi que les "territoriaux" ont déposé un préavis de grève pour permettre le soutien.

Il est décidé de mettre des banderoles visibles de l’extérieur et de rédiger une lettre aux parents…

• Ateliers (pour les curieux des photos sont sur le fichier commun grâce à notre reportrice locale)

Après-midi :

• Préparation des courriers aux parents et organisation des distributions…

• 14h rendez-vous au SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement de Besançon : les délégations des 7 lycées se retrouvent au pied de l’Immeuble Orion. Photos, bruits, cloches. Présence discrète de la police. Présence de deux journalistes. Toute la délégation est reçue au complet (33 personnes) par le Chef de service, Hubert MARTIN (ancien chef du SRFD Franche-Comté, nommé SRFD Bourgogne-FC) le DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt n’est pas là.

Après présentation des symboles des revendications (pressoir, punition copiée cinq cent fois, couronne mortuaire…) présentation des revendications :

Une DGH DGH Dotation globale horaire à la hauteur des besoins des établissements :

  • demande des éléments qui ont conduit à ouvrir des BTS BTS Brevet de technicien supérieur concurrentiels dans les régions régions voisines.
  • sentiment général de ne pas être reconnus dans les efforts jusqu’ici consentis "les bons élèves ne sont pas récompensés, voire même maltraités".

Le fait que bon nombre de grévistes l’étaient pour la première fois de leur vie, illustre une fois de plus l’attachement à l’intérêt commun mais également le niveau d’attente de la réponse qui sera faite par la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche .

La délégation a trouvé une écoute attentive et honnête, et a affirmé sa détermination à poursuivre de façon plus dure et plus visible si les réponses proposées ne vont pas de le sens attendu, comme un échéancier écrit des modalités de rattrapage de DGH dans les deux années à venir pour une fusion des deux anciennes régions en situation paisible ; les premiers éléments de réponse sont attendus pour le jeudi 4 février 2016, lors de la première rencontre entre les CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
des B et FC et le nouveau DRAAF BFC (Vincent FAVRICHON).

Le rapport de l’audience transmis semble fidèle à cette audience d’après les informations que nous avons eues en fin de journée.

Attendus à 15h30 très en retard pour le rendez-vous au Conseil Régional (Besançon)

Très en retard, il est 16h15, nous sommes tout de même reçus (une douzaine de personnes des 7 établissements). Cette demande d’audience avait pour objectif d’alerter l’autre partenaire des structures de formation sur la situation des lycées agricoles publics pour que les politiques envisagées en tiennent compte et que les appuis politiques puissent jouer et faire remonter la situation.

Le CR, s’il est censé ne pas être en lien direct avec la formation initiale, et n’a pas de poids sur la DGH, intervient de plus en plus financièrement dans la consolidation des établissements, et qu’à titre de financeur il devient de fait concerné directement par les défauts de charge de l’Etat.

L’audience a assez mal démarré par une incompréhension de l’intention. Michel Neugnot (1er vice-président en charge des finances, des ressources humaines, des transports, des déplacements et des intermodalités) a cru que nous étions dans une logique partisane franc-comtoise et ses récentes fonctions (4 jours) le poussent à la vigilance sur la construction d’une grande région "unifiée"…

Il évoque des réponses possibles à la disparité des dotations entre Bourgogne et Franche-Comté en invoquant le nombre moyen d’élèves par classe (21 pour la Bourgogne et 25 pour la Franche Comté. Le chargé de mission qui était là se retire pour une autre réunion. Nous restons plus longtemps que prévu avec l’élu pour :

  • repositionner notre démarche (il semble au final que cela ait été entendu)
  • attirer l’attention sur les ouvertures de formations à enjeux particuliers (BTS…) ici et à "nos portes"
  • évoquer la question des chauffeurs dans les LEGTA LEGTA Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole
  • évoquer la question des élus FN qui pourraient siéger dans nos Conseils d’Administration.

Réponses ou éclairages, dans la mesure des compétences, sont faits autour des sujets de la politique et en résonance avec nos situations :

  • le Conseil Régional lance une grande réflexion sur les politiques d’aides aux mobilités pour les apprenants et à ce sujet un travail est à faire ensemble (il n’y a qu’à se reporter sur l’intitulé de la commission qu’il préside pour comprendre)
  • la question des chauffeurs peut trouver sa place dans cette réflexion, bien qu’encore à ce jour le statut de chauffeur ne soit toujours pas transféré (la politique sera de poursuivre les contrats transférés jusqu’à la retraite ; pour les autres des solutions sont à rechercher)
  • sur la question de l’ouverture des BTS dans les régions voisines, se déclarant très proche de notre Ministre Le Foll, Michel Neugnot s’est engagé à nous faire transmettre les critères qui ont joués dans cette décision malgré l’avis défavorable des DRAAF concernées)
  • sur les grands axes de politique a été réaffirmé le fait que "la restauration au sein des établissement est un temps pédagogique". Il n’est donc pas question d’externaliser ce service (au moins jusqu’aux prochaines élections !).
  • sur la question de l’organisation de "la carte régionale des formations", un travail est à réaliser conjointement, il semble que le chargé de mission l’ait bien compris.

Au cours de la discussion sur ces sujets il nous a été réaffirmé la volonté du CR d’optimiser le nombre de m²/élève… l’orientation générale serait de renforcer des "pôles d’excellences", "des pôles de compétences" dans le paysage éducatif pour être attractif même au delà de nos frontières…

Par ailleurs, il nous a rappelé le caractère rural de notre espace…
Donc que comprendre clairement ?

Il semble qu’il faille mettre en relation : la politique de mobilité, de pôles et de coût des entretiens de patrimoines ➔ tendre vers des structures assez grosses, avec des internats et des restaurations de secteurs mutualisés (EN EN Éducation nationale /EA, Collèges/lycées… ?) donc un dossier à surveiller de près !

  • sur la question des élus FN dans nos Conseil d’Administration, après lecture de toutes les répartitions de nos 7 établissements… nous échappons à cette situation. Michel Neugnot siègera d’ailleurs au CA de Poligny.

En soirée :

• demande au SRFD des chiffres transmis à la hiérarchie sur les mobilisations de la journée (extrait dans le fichier que je vous ai transmis vendredi)

• le SRFD nous informe officieusement de son projet de rapport d’audience avec notre délégation qui semble fidèle à la séance.

Echos dans la presse :

Globalement on n’a pas été bon sur la communication à en juger par les quelques échos trouvés vendredi dans les médias, ou la miséreuse présentation de France 3 aux infos régionales du soir.

C’est heureusement plus clair sur les sites internet (en vrac ci-dessous)

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/les-lycees-agricoles-sont-en-greve-aujourd-hui-915151.html

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/les-lycees-agricoles-sont-en-greve-aujourd-hui-915151.html

http://pleinair.net/actualites/item/60799-journee-de-greve-dans-les-lycees-agricoles-publics-de-franche-comte

https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/lycees-agricoles-en-danger-en-franche-comte-1453995085

http://www.alvinet.com/similaires/lycee-mort-valdoie-protester-manque-moyens/29464927

http://www.leprogres.fr/jura/2016/01/24/le-lycee-agricole-sera-en-greve-jeudi-28-janvier

http://www.leprogres.fr/jura/2016/01/29/le-lycee-agricole-en-greve-il-estime-etre-lese