Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Action sociale > Harmonie Fonction Publique : des dysfonctionnements qui pénalisent les (...)

Harmonie Fonction Publique : des dysfonctionnements qui pénalisent les assurés !

mercredi 9 septembre 2015

Enregistrer au format PDF

Le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire  a rencontré le Président d’Harmonie Fonction Publique, Bertrand Laot, mercredi 2 septembre 2015 à Paris. Suite à un courrier du SNETAP au Ministère de l’Agriculture qui alertait en juin dernier sur les dysfonctionnements d’Harmonie et le mécontentement de nombreux usagers ( voir le fil de discussion lancé en juin sur l’espace libre d’educagri ).

Le Président d’HFP a donc invité les organisations syndicales représentées au Ministère de l’Agriculture au siège d’HFP. Seuls le SNETAP-FSU et FO FO Force ouvrière  ont répondu présents. Le SNETAP-FSU était représenté notamment par son secrétaire général, Jean-Marie Le Boiteux.

Bertrand Laot a d’abord rappelé les conditions de création d’HFP : la fusion des 2 mutuelles, la SMAR SMAR Société de secours mutuel du personnel du ministère de l’Agriculture et du Ravitaillement. ( Mutuelle du MAAP)  et la MNAM ( Mutuelle Nationale Aviation Marine ), les problèmes de déficit des mutuelles, le désengagement de l’État par rapport au transfert de solidarité.
Aujourd’hui, les mutuelles doivent trouver des partenariats et subissent des restructurations.

Côté technique, le groupe Harmonie a du « basculer » sur des outils de gestion de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. ( c’est pour cette raison que le groupe demande aux usagers de créer un compte « AMELI » ). La raison de ce basculement est financière, le coût de gestion par adhérent a été divisé par 2.

Selon le Président d’HFP, les outils de gestion se sont avérés très contraignants pour le Régime Obligatoire. Des problèmes de codification de la Carte Vitale sont apparus, les derniers outils de la CNAM sont arrivés chez HFP le 15 juin dernier seulement etc…

Les problèmes se sont cumulés pour les personnels d’HFP qui avaient à gérer 1 200 000 adhérents.

Tout cela expliquerait les difficultés rencontrées par les usagers depuis plus d’1 an maintenant.

Si HFP a souhaité persévérer avec ces outils de gestion et ces restructurations, c’est pour éviter les licenciements de personnel. Personnel qui a du se former de surcroît.

Le retard engendré par tous ces changements est presque résorbé. Aucune date n’a cependant été communiquée mais Bertrand Laot nous a assuré de tout allait rentrer dans l’ordre prochainement.

Rappelons tout de même qu’une nouvelle fusion est en cours : celle de la MGEN avec Harmonie.

Le SNETAP-FSU restera très attentif aux problèmes rencontrés par les usagers d’Harmonie Fonction Publique et s’engage à faire remonter les dossiers qui sont bloqués en attendant que “le groupe ait retrouvé un fonctionnement harmonieux” !