Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > La Réunion > La Réunion : compte-rendu du Congrès (...)

Enregistrer au format PDF

La Réunion : compte-rendu du Congrès Régional

mardi 3 novembre 2015

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

CONGRES REGIONAL 974.

Sont présents 22 adhérents SNETAP des établissements de Saint-Joseph et Saint-Paul, des représentants FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire et CGT CGT Confédération générale du travail (DAAF), deux anciens secrétaires académiques du SNES SNES Syndicat national des enseignements de second degré dont l’un est l’actuel animateur de la section fédérale des retraités de la FSU 974, qui représentait ce secrétariat académique de la FSU.

Luis-Nourredine Pita, secrétaire régional et Vania Vienne, secrétaire adjointe, président les débats.

Ils forment un duo depuis 2007 et feront le bilan de leur mandat.

Luis-Nourredine Pita doit être remplacé car il prend sa retraite en janvier 2016.

Au programme donc, le bilan de ces 8 années et le renouvellement du bureau régional.

Ils rappellent l’efficacité de leur collaboration en trio avec François Legros, trésorier.

Citant les mots de Saint-Exupéry « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible », L.N..Pita définit ainsi l’enjeu du syndicat « Rendre possible l’avenir des collègues, c’est surtout le rendre meilleur » Ce qui doit se faire en terme de :

Tâches claires à accomplir

Informations sur leurs droits (exemple des lois de déprécarisation)
Accompagnement dans les entretiens avec leurs chefs de service
Poids à tous les niveaux (local, régional, national).(Il pourrait être envisagé de créer à la Réunion, comme en métropole, un comité régional de défense de l’enseignement public)

Défense et diffusion de la voix du SNETAP (volonté d’un ministère unique de l’EN EN Éducation nationale /MAAF MAAF Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt , maintien des diplômes nationaux, maintien de l’actuel statut des fonctionnaires, en danger aujourd’hui)

L’enjeu du syndicalisme est ensuite rappelé.

Si l’on veut être entendu, dès qu’une entreprise est importante, il est nécessaire de s’organiser collectivement pour se faire entendre.
Des coordinations indépendantes fleurissent mais ne sont jamais conviées aux tables des négociations.

Le SNETAP /FSU est largement majoritaire au niveau régional et national et de ce fait pèse efficacement dans les différentes instances, différents conseils.

Il détient la majorité absolue au Comité Technique DAAF/ENSEIGNEMENT ( l’alliance avec la CGT nous a permis d’obtenir la majorité absolue aux élections professionnelles de décembre 2014).

La liste FSU/CGT permet une meilleure lisibilité de ce qui se passe à la DAAF en favorisant un décloisonnement bénéfique des différents services.

A la CCPR des contractuels, le SNETAP/FSU détient également la majorité absolue.

A l’échelon national, les 6 élus paritaires à la CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
des certifiés sont tous SNETAP, 5 élus sur 6 sont SNETAP à la CAP des PLP PLP Professeur de lycée professionnel . C’est un syndicat démocratique et multicatégoriel. De ce fait, il obtient des sièges dans presque toutes les CAP.

Bilan des 8 années du duo (Vania/Luis-Nourredine)

Plus grand échec :

La non mobilisation des collègues lors de la fermeture de la filière S au Legta de Saint-Paul dont nous subissons encore les conséquences aujourd’hui : suppression d’une seconde générale et technologique, d’une classe de première STAV et d’une classe de terminale STAV.

Les deux grandes victoires sont le jugement du tribunal concernant Lolita Latchimy qui a été cassé et le détachement à l’EN EN Éducation nationale de Dominique Herbach obtenu en 2 semaines, bien évidemment avec l’aide du SNES 974.


Activité syndicale :

L’accompagnement régulier de nombreux collègues auprès des directions d’EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole

Le maintien d’une pression régulière auprès du DAAF(presque 2 ans) pour changer un management délètère

Les actions de grève ayant conduit à la titularisation sur poste vacant d’un collègue d’histoire-géographie

L’action de grève qui n’a pas abouti pour maintenir une collègue de l’agence comptable dans l’établissement

L’information auprès des personnels(droits, concours de déprécarisation, etc...)

La pression avec nos collègues de la DAAF pour la mise en place d’une cellule de veille enfin obtenue récemment

Questionner les contradictions entre les effets d’annonce et les mesures prises à la DAAF, notamment lors des critiques émises par le DAAF sur le management des directions d’EPLEFPA de La Réunion.

Le profil du futur secrétaire est défini : qu’il ou elle soit capable par la voix du dialogue d’obtenir le meilleur compromis possible, et possède des qualités d’organisation, de veille et d’anticipation.

François Legros présente l’état des comptes au 31/082015, très sain, créditeur de 2800 euros.

Bruno Legall (IAE DAAF) évoque l’historique de la collaboration de la CGT avec le SNETAP, les deux derniers directeurs et le difficile dialogue social à la DAAF. Il a créé en 2012 un tout petit groupe qui s’est naturellement rapproché du SNUITAM et s’est ensuite développé jusqu’aux listes unitaires avec le SNETAP qui ont permis une représentation à la DAAF, où FO FO Force ouvrière était majoritaire.

Régis Loiseau (IAE - DAAF), SNUITAM (syndicat des personnels des services déconcentrés)) rappelle qu’un syndicat doit toujours placer l’humain au centre des préoccupations. Il évoque l’intérêt des dispositifs de formation syndicale.

Dominique Herbach fait remarquer que le militantisme syndical, en permettant aux salariés de mieux connaître leurs droits leur permet d’avoir plus d’aplomb.

Le problème des protocoles d’accord avec les CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
est soulevé. Pas de bilan systématisé, le suivi des collègues se fait au cas par cas. Il est dit qu’en métropole beaucoup de formateurs sont alignés sur les 648h dues.

Débat autour du rachat des années de « non titulaire »
D.Herbach parle de l’historique du SNETAP à Saint-Paul, embryonnaire en 1997 et représentant 70 % de collègues aujourd’hui, grâce à l’accompagnement efficace du SNES.

En fin de matinée, nous procédons au vote. Patrick Delest et laurence Guigue se portent candidats pour la succession de Luis-Nourredine Pita. 22 adhérents votent, 9 voix pour P.Delest, 13 pour L.Guigue, élue secrétaire régionale. Elle prendra ses fonctions à partir de janvier 2016.

Luis-Nourredine PITA
Secrétaire régional SNETAP/FSU
Coordinateur Drom-Com.