Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Languedoc-Roussillon > Languedoc-Roussillon : déclaration (...)

Enregistrer au format PDF

Languedoc-Roussillon : déclaration CTREA du 30 septembre

mardi 4 octobre 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Déclaration CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
Occitanie ex Languedoc
Roussillon Midi-Pyrénées
du 30 septembre 2016

A la rentrée 2016, force est de constater que la DGH DGH Dotation globale horaire régionale est encore une fois notoirement insuffisante.

Selon nos informations, les DGH notifiées au 30 septembre ne sont pas en accord avec les documents de préparation du CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
.

  • Il est inacceptable qu’au 30 septembre 2016, des établissements doivent encore modifier des services d’enseignants.
  • Il est inacceptable qu’à la rentrée 2016 de nombreux élèves aient été
    refusés en classe de seconde, de 1° ou de terminale .
  • Il est inacceptable qu’à la rentrée 2016 des élèves des promotions 2015-2016 ajournés au baccalauréat ne puissent être accueillis dans leur établissement d’origine, contrairement au décret n° 2015-1351 du 26-10-2015.

Nous dénonçons l’absence de documents préparatoires permettant de
faire un bilan des mouvements de personnels à la rentrée scolaire 2016.

Les propositions d’évolution des structures pour la rentrée scolaire 2017 mettent en exergue l’insuffisance de la DGH et l’absence d’ambition pour l’Enseignement Agricole Public.

Lors du CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
du 1 octobre 2015, la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt Languedoc Roussillon s’était engagé à dégrouper les classes de CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
à Rivesaltes. En conséquence, nous demandons que l’Autorité Académique tienne ses engagements.

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire est dans l’obligation d’alerter l’Autorité Académique quant à la dégradation croissante des conditions de travail dans les
établissements de la région.

Bien qu’informées de situations graves, les directions d’établissements
n’engagent aucune tentative d’apaisement, bien au contraire, leur inertie ne fait qu’aggraver les situations, et engendre des comportements allant à l’encontre de valeurs éducatives.

L’Administration ne doit pas se satisfaire de quelconques expertises ou
inspections pour régler des situations alarmantes pouvant entrainer des événements dramatiques.

Le SNETAP FSU souhaite que l’Autorité Académique et l’Administration
Centrale prennent acte de ces situations et ne soient pas constamment
dans le déni.

Depuis de trop nombreuses années les personnels de l’EPL EPL Établissement Public Local du Gard sont dans une souffrance exacerbée que le SNETAP FSU ne cesse de
dénoncer.

Le CHSCTREA n’a jamais été réuni malgré les nombreuses demandes,
l’administration devra assumer toutes les conséquences de son inertie et du non-respect de la réglementation.

Nous tenons à faire part de notre indignation et nous exigeons que
tout soit mis en oeuvre par l’Autorité Académique pour apaiser le
climat social dans l’EPL du Gard.