Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > AquitaineLimousinPoitou-Charentes > Le 1er CREA de la Nouvelle Aquitaine

Enregistrer au format PDF

Le 1er CREA de la Nouvelle Aquitaine sans le Conseil Régional

mardi 15 novembre 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

La première réunion du Comité Régional de l’Enseignement Agricole de la Nouvelle Aquitaine s’est tenue à Limoges le jeudi 10 Novembre 2016. A l’ordre du jour, son installation et son règlement intérieur et surtout la présentation du projet de carte des formations pour l’année 2017-2018.

Le Conseil Régional brille par son absence

Le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , en ouverture de séance, a déploré l’absence du Conseil Régional alors qu’il est un acteur principal de la carte des formations professionnelles. Il attendra une arrivée en cours de séance qui ne se produira pas !

Une instance vide de sens

Sur les demandes d’ouvertures et de fermetures et contrairement à ce qui se passait dans les ex-régions régions , les représentants n’ont pas eu l’occasion de se prononcer sur les avis de la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt  ; pour cause : aucun avis n’a été présenté ! Seules des orientations ont été indiquées. Nous ne connaissons donc pas l’avis de l’autorité académique sur les demandes d’ouvertures dans le privé !

Une politique sans ambition

« Pas d’ouverture sans fermeture ! », ... « Moyens constants, budget contraint ! », ...

Il y aura de toute évidence, dans cette nouvelle grande région moins d’ouvertures qu’il n’y en aurait eu dans chacune des trois ex-régions !

Une nouvelle façon de fonctionner qui enlève l’intérêt démocratique de l’instance

Le Snetap-FSU conteste vivement :

  • l’absence du Conseil Régional,
  • l’absence de discussions possibles sur les ouvertures publiques/privées en l’absence de présentation des avis du DRAAF,
  • l’absence de transparence dans les décisions qui seront arrêtées.

Considérant que les conditions d’un bon dialogue social ne sont pas réunies, le Snetap-FSU demande dès aujourd’hui une audience avec le DRAAF de la nouvelle région.