Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Lorraine : déclaration au CREA

Enregistrer au format PDF

Lorraine : déclaration au CREA

jeudi 13 novembre 2014

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Déclaration au CREA Lorraine du 13 novembre 2014

Evolution de la carte des formations :

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire constate que, malgré les multiples courriers et rencontres effectuées par les organisations syndicales de l’enseignement agricole public, les 2 BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole demandés par l’enseignement privé ont finalement pu ouvrir à la rentrée 2014, et ce en dépit d’une contradiction avec la règle de non-concurrence entre les formations, et singulièrement, avec celles de l’EPL EPL Établissement Public Local 54 :

  • en initial scolaire : BTSA-GPN à Roville-Aux-Chênes,
  • en apprentissage : BTSA-ACSE à Haroué.

Sans préjuger de l’issue donnée aux nouvelles demandes d’ouverture pour la rentrée 2015, nous constatons à nouveau 3 demandes d’ouverture de l’enseignement privé pouvant entrer en concurrence avec des formations dispensées dans le public :

Des résultats aux baccalauréats professionnels CGEA inquiétants :

Les résultats aux baccalauréats professionnels CGEA sont une nouvelle fois inquiétants (notamment avant l’épreuve de contrôle, qui à elle seule permet de rattraper les évaluations certificative et terminale de deux années de formation).

Faut-il encore une preuve supplémentaire des effets néfastes du passage en 3 ans d’une formation qui en comptait 4 ?

Il est temps de donner des outils et des moyens aux équipes pour adapter la pédagogie aux élèves en difficultés.
Notamment, ces derniers devraient pouvoir bénéficier d’une classe spécifique permettant un parcours adapté en 4 ans si les besoins s’en font ressentir en Lorraine (mais il faut pour cela sonder les équipes).

D’autre part, il serait souhaitable de recenser les besoins de formation des équipes pédagogiques, et enfin de faire connaître l’état d’avancement de l’analyse réalisée par la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt et de l’étude réalisée par la mission insertion.

Les projet régionaux « enseigner à produire autrement » :

Le SNETAP-FSU rappelle que, même s’il regrette le manque d’ambition de la Loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt, il a, dès les premiers travaux, montré son intérêt pour le projet agro-écologique et la démarche du « Produire Autrement ».

Pourtant, nous pouvons observer une forte contestation citoyenne de plusieurs projets de territoire portant préjudice au développement de projets agro-écologiques :

  • l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes,
  • le barrage de Sivens,
  • la ferme dite des « 1000 vaches » dans la Somme,
  • En Lorraine le centre d’enfouissement des déchets nucléaire CIGEO de Bure.

Dans ce contexte national, le SNETAP-FSU sera vigilants quant aux éventuelles contradictions entre les annonces ministérielles et la mise en ½uvre des projets régionaux « enseigner à produire autrement » élaborés par les DRAAF.

Metz, le 13/11/2014

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Lorraine