Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les mobilisations > Lutter contre la précarité dans la Fonction Publique : action du 8 novembre (...)

Lutter contre la précarité dans la Fonction Publique : action du 8 novembre 2017

vendredi 10 novembre 2017

Enregistrer au format PDF

La FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a été reçue par le cabinet du ministre de l’Action et des Comptes publics dans le cadre de sa journée d’action pour les non titulaires.

La Fsu a rappelé :

  • la nécessité de donner des suites au plan Sauvadet qui arrive à échéance au mois de mars prochain et que le gouvernement précise ses intentions pour l’avenir de ces agent-es ; avec une véritable politique d’ouverture de concours TOUS LES ANS pour éviter la reconstitution de la précarité dans nos établissements notamment.
  • la nécessité du respect des textes réglementaires par les employeurs qui multiplient les « déréglementations », certains anticipant largement les ordonnances Macron contre le Code du Travail !

Les différentes interventions des membres de la délégation de la FSU ont mis en avant les difficultés communes rencontrées par les contractuel-les embauché-es au sein de la Fonction publique.

Les différents points soulevés :

  •  Le manque de respect des textes, un rappel aux employeurs est demandé ;
  • la question des salaires qui ne correspondent pas toujours au niveau de recrutement de la catégorie hiérarchique ;
  •  Un plan de titularisation nécessaire suite à la fin du Sauvadet afin de mettre fin à la précarité à la FP ; l’arrêt du recours à des personnels contractuels
  •  La nécessité d’une harmonisation des grilles de référence indiciaire sur le territoire afin de mettre fin aux disparités salariales ;
  •  L’amélioration des conditions de travail
  •  La gestion plus humaine des personnels
  •  Un plan de recrutement et de formation conséquent pour répondre aux besoins sur le terrain
Réponse de l’administration :
  •  Est en chantier la gestion des ressources humaines en fonction des missions de du service public ;
  •  S’accorde à dire avec nous qu’il y a un souci sur le terrain et que des solutions sont à chercher ; la titularisation de tous ne serait pas non plus la solution pour tous ;
  •  La création de l’emploi public sera à la hauteur des engagements du président de la République ;
  •  Concernant les emplois aidés, rien de plus que les annonces du gouvernement : coûteux et ne répondant pas à l’objectif de l’emploi ; choix de favoriser la formation professionnelle ;
  •  Le ministère est prêt à travailler sur certains sujets à travers des groupes de travail.

Pour le SNETAP-FSU, Mael Chauvin, représentant à la CCP CCP Commission Consultative Paritaire des ACEN ACEN Agent Contractuel des établissements d’Enseignement, à gestion Nationale et membre du bureau national du SNETAP-FSU a porté les revendications suivantes :

  • Pour les ACEN, le ministère doit mettre en place une véritable politique de titularisation (dérécarisation et non reconstitution de la précarité) alors que le bilan Sauvadet est catastrophique : à la rentrée de septembre 2017, 1502 ACEN sont sous contrat soit plus de 20 % de précaires par rapport aux titulaires. En attendant, le SNETAP-FSU a exigé une véritable revalorisation salariale de ces agents comme les Agents contractuel.les nationaux.les administratif.ves et techniques.
  • Pour les ACB des établissements d’enseignement supérieur, le SNETAP-FSU a exigé le relèvement des plafonds d’emploi des écoles pour permettre la titularisation des agents. Il revendique également une harmonisation « haute » des conditions de travail et de rémunération des agents exerçant les mêmes missions dans des établissements différents, contre une « autonomie locale » toujours au final préjudiciable à l’intérêt des agents.

En parallèle de cette action nationale de sa fédération, le SNETAP-FSU a organisé dans plusieurs de ses sections locales et régionales des actions sous forme de réunions, HMI ou de permanence syndicale pour infirmer, sensibiliser et mobiliser les agents sur ces questions de la précarité.

Le SNETAP-FSU saisira rapidement le ministre et son cabinet sur toutes ses questions de la précarité. Les élu.es du SNETAP-FSU poursuivront leur lutte contre la précarité. N’hésitez pas à les contacter.

les représentant.es nationales SNETAP-FSU des agents précaires du ministère de l’agriculture :

  • pour les ACEN : ici
  • pour les ACN administratif et technique : Géraldine Delord
  • pour les ACB (CFPPA. CFA et Sup) : ici