Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Midi-Pyrénées : Préavis de grève à (...)

Enregistrer au format PDF

Midi-Pyrénées : Préavis de grève à Toulouse

vendredi 19 septembre 2014

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Objet : Dépôt de préavis de grève reconductible

Paris, le 18 septembre 2014

Madame la Directrice Générale,

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire est amené à déposer ce jour, à la demande des personnels de l’établissement de Toulouse-Auzeville, un préavis de grève reconductible pour le mardi 23 septembre 2014.

L’assemblée générale des personnels de l’EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole de Toulouse Auzeville réunie le mardi 9 septembre a décidé de déposer ce préavis pour les motifs suivants :

1. La dotation en personnel enseignant ne permet pas de couvrir la totalité des heures dans les matières Histoire-Géographie, Philosophie et ESC ESC Éducation socio culturelle , sur fond d’absence de solution proposée par le Ministère (sous forme de contrat à temps incomplet d’agent contractuel). Pourtant, des solutions existeraient : des personnes disponibles sont dans l’attente du feu vert de l’administration. Dès le mois de mai, les représentants du personnel avaient alerté le service régional de formation de la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt sur ces difficultés prévisibles à la rentrée de septembre mais pour cause de "plafond d’emplois", donc d’impossibilité de créer de "vrais emplois", le lycée serait contraint de recruter des enseignants payés à l’heure, des vacataires, multipliant ainsi les "hyper-précaires".

2. Il manque encore, plus de deux semaines après la rentrée, un poste au laboratoire suite à départ en congé parental ; il devrait être pourvu mais pour l’instant aucune garantie, certains travaux pratiques ne vont de fait pas pouvoir avoir lieu.

3. Le poste administratif lycée sur l’agence comptable : le poste libéré par une fonctionnaire partant à la retraite n’a pas été mis au mouvement. Aucun remplacement n’est prévu par le Ministère.

4. Un poste manquant à la vie scolaire / administratif : le poste n’est toujours pas pourvu...

5. L’infirmerie : un 1/2 temps d’infirmier(e) supprimé depuis 4 ans. L’infirmière actuellement ne peut pas faire face seule au travail, en particulier administratif ; elle est seule pour plus de 1 000 apprenants. Ce scandale doit cesser !

6. Un agent d’entretien : le poste a été supprimé par le Conseil Régional ; les services techniques sont extrêmement fragilisés et ne peuvent fonctionner efficacement.

7. Les postes d’enseignants manquent à un degré jamais atteint jusque là. En conséquence la Direction attribue de nombreuses heures supplémentaires (3 366 HSA HSA Heures supplémentaires annuelles ), équivalent à 5 postes. La DRAAF n’a pas validé l’enveloppe d’HSA (information du 18 septembre) et exige que le lycée en supprime 1 000, qui devraient être attribuées à des vacataires... Les élèves et leurs familles apprécieront sans doute un changement d’enseignant(s) près d’un mois après la rentrée !

Ainsi, en plus des demi-postes enseignants revendiqués plus haut, c’est encore à minima 2 demi-postes de plus qui sont nécessaires. Nous refusons la solution des vacations et voulons des postes en rapport des besoins avérés !

8. La fermeture du bâtiment 18. La fermeture d’un internat garçons, décision prise de façon précipitée la veille de la pré-rentrée, conduit à concentrer tous les internes garçons, tous niveaux confondus, dans le même bâtiment, ce qui pose des problèmes pédagogiques : aides aux devoirs plus difficiles, rythmes d’apprentissage différents. De plus, l’état plutôt médiocre de certaines chambres est inquiétant.

Malgré un mél adressé par les représentants des personnels le 3 septembre 2014 à Mme HERVE, cheffe du SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement Midi-Pyrénées, sans réponse à ce jour, malgré des échanges avec la Direction de l’Établissement sur les problèmes de postes, aucune solution n’est proposée à ce jour. La décision de l’AG traduit la lassitude des personnels devant l’inaction des autorités régionale et nationale. Il semblent que seuls les personnels restent soucieux du service rendu par l’Enseignement Agricole Public, ne serait-ce, qu’a minima, il y ait les enseignants face aux élèves et étudiants, que les services puissent fonctionner (laboratoire, infirmerie, vie scolaire, administration).

Madame la Directrice Générale, en regard de l’ampleur et plus encore de la persistance des problèmes recensés par les Personnels de l’EPL EPL Établissement Public Local de Toulouse-Auzeville en cette rentrée, le Secrétariat Général du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire entend que vous et vos services preniez les mesures qui s’imposent, l’argument budgétaire ne pouvant ici être audible le service étant dû aux usagers de l’Enseignement Agricole Public ! Dans l’attente, recevez, Madame la Directrice Générale, l’expression de nos salutations distinguées.