Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les mobilisations > Moissac - le silence méprisant de l’autorité académique

FERMETURE DU LPAH DE MOISSAC

Moissac - le silence méprisant de l’autorité académique

LE COMBAT CONTINUE !

vendredi 22 juin 2018

Enregistrer au format PDF

Le mercredi 20 juin 2018, 150 personnes (élu.es, parents, personnels de l’établissement, de la région et des régions régions voisines, citoyen.nes) ont manifesté, à l’appel de l’intersyndicale FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire -CGT CGT Confédération générale du travail -FO FO Force ouvrière -SUD SUD Solidaires unitaires démocratiques de l’enseignement agricole public d’Occitanie, au lycée agricole de Montauban pour le maintien des formations scolaires au LPAH de Moissac.

Ce jour là, la cheffe de service mandatée par l’autorité académique devait venir expliquer aux personnels de Montauban et Moissac que le transfert des formations à Montauban était une nécessité. Elle avait déjà développé son argumentaire devant les représentant.es des personnels au comité technique régional du 12 juin.
L’intersyndicale appelait à s’opposer à cette décision de transfert des formations.

Entre-temps, les représentant.es du Ministre de l’Agriculture déclaraient que si la Région s’engageait à investir, il n’y aurait pas de fermeture et la Présidente de la Région publiait un communiqué (daté du 19 juin) dans lequel elle affirmait : « Nous devons, collectivement, trouver des solutions pour maintenir les formations professionnelles à Moissac. ».

Malgré ces deux engagements, la cheffe de service représentant l’autorité académique a refusé de s’adresser à l’ensemble des manifestant.es. Puis elle a tenté dans une pitoyable manœuvre de s’adresser seulement aux élu.es, pour finalement y renoncer, malgré l’insistance des élu.es, quand les personnels ont investi la pièce…

Elle promettait ensuite de s’adresser aux journalistes présent.es pour finalement déclarer qu’elle n’avait rien à leur dire.

Cet épisode serait risible s’il n’était question de l’avenir des jeunes, d’un site de formation et des personnels qui y travaillent. Nous dénonçons à nouveau l’attitude de notre autorité académique incapable d’avoir un discours clair et de mener un dialogue respectueux.

Après cet épisode pitoyable, nous exigeons du Ministre qu’il prenne une position claire sur le dossier et s’engage à maintenir et développer les formations scolaires à Moissac.
Nous exigeons la ré-ouverture immédiate de l’ULIS (unité locale d’inclusion scolaire), sachant que l’accueil d’élèves en situation de handicap est la priorité affichée du gouvernement.

Sur proposition des élu.es de la Communauté de communes « Terres des confluences » (qui comprend Moissac), nous appelons à manifester à Moissac le vendredi 29 juin à 9h, devant le LPAH, à l’occasion de la réunion du conseil d’administration de l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole du Tarn-et-Garonne.
Nous appelons les personnels à se mobiliser contre les réformes en cours dans l’enseignement agricole (apprentissage, voies professionnelle, générale et technologique) et le budget insuffisant, qui conduit l’administration à « dégager des marges de manœuvre » (comme la fermeture d’un LPAH) pour tenter de faire fonctionner l’ensemble, en participant aux blocages des centres de correction qui seront programmés.

La presse en parle :

L’Humanité

France 3 - Info Occitanie

La dépêche du Midi

Le petit journal du Tarn et Garonne

Portfolio