Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Pays de la Loire : déclaration au (...)

Enregistrer au format PDF

Pays de la Loire : déclaration au CREA du 5 juin

par les représentants des personnels SNETAP-FSU

lundi 16 juin 2014

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Qui pilote ? Qui dit vrai ?

Qui dit vrai lorsque le Président Hollande qui a fait de l’éducation sa priorité mais que de nombreux postes continuent de manquer, que les agents en congé formation ne sont même plus remplacés ?

Qui pilote lorsque des notes de Service signées de la main même de la Directrice Générale ne sont pas respectées par ses services

  • suppression des seuils pour les classes de terminale (NS rentrée 2013)
  • Pas de dédoublement systématique au dela du 21e élève dans les cours de langues alors que la NS pour la rentrée 2014 demande de respecter celle sur les langues vivantes de 2007, Note qui exige ces dédoublements
  • Fin des moyens attribués à l’accompagnement du Développent Durable programmée à la rentrée alors qu’il s’agissait là d’une priorité dans NS pour la rentrée 2013

Qui pilote le PREA quand la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt -SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement n’a les moyens d’aucune politique régionale ?

Qui pilote, qui dit vrai lorsqu’une note de service qui prépare la rentrée affirme que l’accueil, l’accompagnement et le suivi des élèves en situation de handicap restera une priorité d’action pour la rentrée 2014. Pourtant, les moyens ne sont pas là et ce sont seulement 80 % des besoins pour ces jeunes qui sont financés

Qui pilote, qui dit vrai lorsqu’on nous dit que les seuils sont assouplis notamment en terminale. Pourtant, encore une fois à la rentrée nombre d’élèves restent encore à la porte des lycées agricoles publics. Situation insupportable dans une région où l’enseignement privé est très largement majoritaire et insupportable au regard de la priorité au public affichée par le Ministre.

Qui pilote, qui dit vrai lorsque l’on fait de la lutte contre l’échec scolaire une priorité mais que l’échec patent, flagrant du Bac pro 3 ans ne trouve aucune réponse chez le Ministre, la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche , les SRFD. Quand partout on refuse l’expérimentation autour de la classe spécifique. Quand la seule réponse, celle d’une pseudo-individualisation par quelques HSE HSE Heures supplémentaires effectives ne règle rien.

Alors on nous parle, partout, de dialogue social rénové, de concertation mais en plus de tous les mensonges et les renoncements dont nous venons de parler...ce dialogue là non plus ne fonctionne plus...car nous ne vous croyons PLUS.

Nantes, le 5 juin 2014