Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > AuvergneRhône-Alpes > Préavis de grève reconductible dans (...)

Enregistrer au format PDF

Préavis de grève reconductible dans les établissement agricoles publics d’Auvergne Rhône-Alpes à partir du lundi 4 septembre

vendredi 15 septembre 2017

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

A Monsieur P.VINCON – Directeur Général

DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche

19 avenue du Maine
75 015 PARIS

Monsieur le Directeur Général,

Par la présente, le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire dépose à la demande des personnels des lycées agricoles publics d’Auvergne Rhône-Alpes, un préavis de grève reconductible à partir du lundi 4 septembre 2017.

A l’occasion du dernier CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
conjoint des régions régions Auvergne et Rhône Alpes, les services de la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt -SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement ont notifié aux représentants des personnels qu’ils n’avaient pas les moyens dans la DGH DGH Dotation globale horaire de financer l’ensemble des enseignements facultatifs et ce, pour la totalité des établissements de la région.
De nombreux Conseil d’Administration ont voté des motions dénonçant le fait que nos élèves soient lésés par rapport à leurs camarades scolarisés dans les établissements de l’Éducation Nationale, car eux n’auront pas la possibilité de choix dans les options obligatoires (langues vivantes) ni de suivre les options facultatives (activités sportives, classes européenne ou activité artistiques et techniques...).

Les élèves de première année qui ont suivi un de ces enseignements cette année risquent de ne pas pouvoir présenter leur option à l’examen, si ce n’est au détriment d’heures d’enseignements obligatoires d’autres élèves, le tout étant inacceptable.

On mentionnera également les difficultés spécifiques du Lycée de Saint Genis Laval. En effet, les personnels se sont clairement prononcés contre le regroupement au sein d’une même classe d’élèves de deux filières (LCQ et BIT), celles-ci ayant des référentiels différents, même en enseignement général.

Or, pour l’année prochaine, il est question d’heures de dédoublement qui seraient ponctionner sur les volumes horaires de MAP, d’AP et de pluri... Cela dénote là encore d’une impasse en terme de moyens, avec les conséquences pédagogiques susceptibles de s’ensuivre et une déréglementation en passe de devenir la règle !

Monsieur le Directeur Général, vous l’aurez compris, le SNETAP-FSU demande votre arbitrage en urgence, comme en Pays de la Loire, afin que les conditions d’une rentrée sereine en Auvergne Rhône-Alpes puissent être rétablie au plus tôt, afin que le droit des élèves soit respecté, afin que la mission de Service Public de l’enseignement agricole public puisse être assurée comme il se doit.

Dans l’attente, veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos salutations distinguées.


Frédéric Chassagnette,
Secrétaire Général adjoint du SNETAP-FSU

Copie :
Madame la Conseillère du Ministre à l’Enseignement Agricole
Madame la DRAAF Auvergne Rhône-Alpes, à Monsieur le Chef du SRFD