Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Carte scolaire > Carte scolaire > Rentrée 2018 : Une nouvelle gouvernance affichée qui ne fera pas le beau (...)

Rentrée 2018 : Une nouvelle gouvernance affichée qui ne fera pas le beau temps !

samedi 17 juin 2017

Enregistrer au format PDF

Alors que le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a obtenu cette présentation anticipée, afin que les établissements puissent en disposer pour proposer leur projet d’évolution de structures lors des CA de fin d’année, la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a attendu le 15 juin pour la faire paraître.

La note de service préparatoire à la RS 2018 a été présentée courant mai devant les instances de l’EA.

Dans le contenu, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire y déplore l’absence d’agenda et de règles concourant à améliorer le dialogue social, celui-ci s’étant en région profondément dégradé ces dernières années.

Les nombreux dysfonctionnements constatés lors des précédents examens de carte scolaire, et notamment pour la RS 2017, auraient justifié un cadre de concertation redéfini, avec un calendrier respectueux notamment de l’ouverture de l’application Post-bac.

La DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a reconnu l’intérêt d’un tel agenda et d’un cadre redéfini mais les renvoie à dans une note à venir portant sur le dialogue de gestion.

Sur le fond, le Snetap-FSU retient un manque d’ambition caractérisé par les absences de plan d’actions relayant le 6ème Schéma National des Formations, de références faites aux travaux en cours sur l’évaluation, l’individualisation, la rénovation de la voie professionnelle et le décrochage scolaire alors que des évolutions des dispositifs actuels sont actées.

Pour le Snetap-FSU, des éléments demeurent inacceptables :

le maintien du pilotage par le manque de moyens, avec plafonnements arbitraire des effectifs ;

l’absence de garantie de financement concernant les options facultatives – le Snetap-FSU a demandé un inventaire précis de l’offre et des financements (lycée par lycée) ;

l’absence de chapitre spécifique consacré à la formation des personnels...

Seule « nouveauté 2018, un encouragement à signer des conventions entre DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt et conseils régionaux auxquelles les établissements pourront souscrire Ils sont susceptibles de permettre aux EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole de mieux financer des besoins en fonds de roulement pour garantir la mise en paiement des salaires des personnels sur budget, la politique des CFA CFA Centre de Formation d’Apprentis et CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
ou encore la mise en œuvre des politiques publiques sur les exploitations agricoles...

Mais sur fond de baisse des dotations aux collectivités territoriales, le Snetap-FSU est en droit d’être sceptique. Par ailleurs, le Snetap-FSU a tenu à rappeler que les établissements publics ne sont pas des établissements sous contrat, et que les risques d’inféodation des chefs d’établissement aux injonctions des autorités académiques et des exécutifs des conseils régionaux pourront ainsi s’accroître.