Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Vie fédérale > Retraité-es : mobilisé-es le 28 septembre pour leur pouvoir d’achat (...)

Retraité-es : mobilisé-es le 28 septembre pour leur pouvoir d’achat !

mardi 12 septembre 2017

Enregistrer au format PDF

Le gouvernement vient d’annoncer la fin du gel des pensions de retraite des régimes de base avec une revalorisation de 0,8% au 1er octobre ce qui correspond à la hausse des prix de ces douze derniers mois.

La FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire prend acte de cette annonce qui répond à une de ses revendications et fait suite au gel des pensions que supportent les retraité-es depuis quatre ans. Elle souhaite en voir la concrétisation sans retard.

Par cette annonce, le premier ministre essaie de désamorcer le très fort mécontentement des retraité-es après l’annonce de la hausse de la CSG qui concerne plus de 10 millions d’entre eux et la réduction de l’APL qui pénalise fortement les plus modestes. La FSU n’est pas dupe, car si cette augmentation apportera un « petit plus » pour les retraité-es exonéré-es de CSG, pour 60% d’entre eux la ponction du 1er janvier sera plus importante que la petite hausse d’octobre, ce qui provoquera une nouvelle baisse de leur pouvoir d’achat.

La garantie du pouvoir d’achat de l’ensemble des retraité-es reste toujours d’actualité : rattrapage des pertes subies et pas de pension en dessous du SMIC SMIC Salaire minimum interprofessionnel de croissance . C’est une exigence affirmée fortement dans les 12 000 réponses au questionnaire initié par neuf organisations syndicales et associatives de retraité-e-s.

Les retraité-es de la FSU restent déterminé-es à faire des actions du 28 septembre un temps fort pour rappeler l’ensemble des problématiques posées aux retraité-es.

Les 9 organisations (UCR CGT CGT Confédération générale du travail , FO FO Force ouvrière , UNAR- CFTC, CE- CGC, FGR-FP, UNIRS-SOLIDAIRES, UNRPA, LSR, FSU) demandent à être reçues par le Président de la République pour exposer leurs revendications et faire de la situation des 16 millions de retraité-es une question essentielle de la politique gouvernementale.