Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > AquitaineLimousinPoitou-Charentes > Nlle Aquitaine : Un projet inique (...)

Enregistrer au format PDF

CTREA Nouvelle Aquitaine - 14 octobre 2016

Nlle Aquitaine : Un projet inique pour la carte des formations 2017

vendredi 4 novembre 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Lors du CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
de la Nouvelle Aquitaine, vendredi 14 octobre 2016, le DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt présentait les demandes d’évolution de la carte des formations de l’Enseignement Agricole Public de la nouvelle grande région et ses avis sur ces demandes des établissements.
Pour le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire ces demandes et ces avis ne sont pas à la hauteur d’un territoire devenu l’équivalent d’un pays comme l’Autriche. En effet, au final seules 2 ouvertures dans le public (un CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
et une classe de 3ème) seront soutenues par la DRAAF.

La carte des formations initiales scolaires des établissements publics pour la rentrée 2017 était le dernier point à l’ordre du jour du CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
d’octobre.
Si après la publication de la note de service de préparation de la rentrée 2017, nous pouvions nous attendre à une année pauvre en ouvertures nous ne pouvions imaginer une telle indigence.

Sur une vingtaine de demandes d’ouvertures de formations ou de transformations de sections présentée par les EPL EPL Établissement Public Local , seuls deux projets obtiennent un avis favorable du Directeur régional :

  • - une ouverture de classe de CAPA1 SAPVER à Ahun (Limousin). Cette ouverture doit être relativisée puisque la formation existe déjà en apprentissage dans l’établissement et qu’il s’agira d’une classe en mixité de publics.
  • - une ouverture d’une classe de 3ème EA à Montmorillon (Poitou-Charentes). Une proposition qui ne correspond pas obligatoirement aux besoins du territoire puisque le taux de pression montre le besoin d’une classe de seconde pro.

A l’issue de la présentation de cet exercice structures par l’autorité académique, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire est intervenu pour dénoncer une fois de plus l’absence d’ambition pour l’enseignement agricole public et le sentiment que les EPL n’ont pas porté les besoins réels des établissements et des territoires, en rappelant que beaucoup d’entre eux se sont épuisés ces dernières années à monter des projets honnêtes jamais reconnus et encore moins retenus.

Pour preuve, sur l’Aquitaine seulement deux demandes ont été portées.
Pourtant il y a un an le DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt en poste, estimait absolument nécessaire l’ouverture d’un CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
sur l’EPL 64, allant jusqu’à imposer cette ouverture dans un des lycées de cet EPL sans concertation avec les équipes. On ne retrouve aucune trace de cette demande cette année.
De même sur l’EPL 24 une demande d’ouverture dans la filière service avait été reportée dans l’attente d’une expertise de la Région sur cette filière. Là encore la demande n’existe plus alors que si l’expertise reste à faire, toutes les études prospectives montrent des besoins importants à venir sur l’aide aux personnes soulignant que les formations existantes ne couvriront pas, notamment en milieu rural.

Ce projet de carte de formation sera présenté pour avis au CREA du 10 novembre prochain. A ce stade le Snetap-FSU ne voit pas comment il pourrait se prononcer favorablement pour un projet qui plombera un peu plus les formations initiales scolaires des établissements publics, face à un projet pour l’apprentissage qui à l’inverse fera la part belle au privé.