Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Laïcité > Valeurs de la République : un bilan déplorable qui n’inquiète que le (...)

Valeurs de la République : un bilan déplorable qui n’inquiète que le Snetap-FSU

samedi 30 avril 2016

Enregistrer au format PDF

Ce bilan fait d’ailleurs partie du plan d’action lui même puisqu’il prévoyait dès le départ la présentation de synthèses des différentes actions dans les instances de concertation nationales et régionales.

Malheureusement ce premier bilan est très inquiétant.

Au plan national comme au plan local, beaucoup des mesures déclinées dans le plan d’action ou dans la note de service du 2 septembre 2015, n’ont toujours pas été mises en œuvre ou partiellement :

  • La formation des enseignants et des personnels d’éducation et de direction – si des formations ont été mises en œuvre, elles sont trop peu nombreuses pour permettre une véritable formation au niveau national,
  • Les partenariats avec des lycées et des collèges de l’Éducation Nationale ou les possibilités de stages dans les associations ne sont mises en œuvre,
  • Le projet de "conférence" sur les valeurs de la République est resté lettre morte,
  • Aucune synthèse régionale n’est prévue,
  • Les projets propres à chaque établissement qui devaient être élaborés puis présentés dans les Conseils d’administration au plus tard à la fin de l’année 2015 sont très peu nombreux.

Et les chiffres présentés par la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche le confirment puisque dans les documents préparatoires seulement 132 établissements de 12 régions régions (sur les 22 anciennes régions) avaient répondu à l’enquête. Et les 3/4 de ces établissements sont publics.
Plus grave encore mois de 25 % de ces structures avaient présentées leur plan d’actions au Conseil d’administration.

Pourtant le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a été le seul à s’inquiéter de ces résultats plus d’un an après les attentats du 7 janvier qui avaient provoqué un choc national et une prise de conscience sur la nécessité de défendre et réaffirmer les Valeurs de la République.
La DGER a finalement du reconnaître que les résultats sont éloignés des objectifs initiaux .

Si le Snetap-FSU avait déjà alerté la communauté éducative de l’enseignement agricole public quant au manque d’ambition, de cadre, de structures, d’appui, de moyens quant au plan d’action portant la promotion sur la Défense et la Promotion des Valeurs de la république présenté par le Ministre le 7 avril 2015. Les résultats de cette enquête nous confortent dans notre analyse et tout en portant toujours un autre projet, nous estimons qu’à minima, les quelques mesures prévues doivent au moins être mise en œuvre.

Le Snetap-FSU a rappelé lors de ce bilan ses convictions et ses attentes dans les dispositifs à mettre en place. Il faut d’abord des contenus de formation. Pour cela l’Enseignement Moral et Civique (EMC) doit aussi être mis en œuvre dans les filières professionnelle et technologique de l’Enseignement Agricole.

Il faut former et aider les personnels.

Il faut de nouveaux outils, de nouvelles structures, par exemple le Conseil de Vie Lycéenne (CVL).
Il faut des moyens comme l’Éducation Nationale a pu en dégager. Il faut des liens avec les établissements de l’Éducation Nationale et les ressources existantes (avec leurs référents académiques, participer à leur formation...) ...