Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Midi-Pyrénées > Vic en Bigorre - Dysfonctionnements (...)

Enregistrer au format PDF

Vic en Bigorre - Dysfonctionnements depuis la rentrée : personnels en grève

lundi 17 octobre 2016

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Vendredi 14 octobre 2016, les personnels du LEGTA LEGTA Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole de Vic en Bigorre étaient en grève pour dénoncer des conditions de rentrée déplorables qui un mois et demi après n’ont toujours pas été réglées.

Cela fait plusieurs mois que les représentants du personnel et les organisations syndicales du Lycée agricole public de Vic en Bigorre alertent la direction de l’établissement sur des problèmes de gouvernance avec des dysfonctionnements majeurs, du mal être, de la souffrance au travail, du dépit dans toutes les équipes.
Ce problème s’est largement amplifié depuis la rentrée scolaire :

  • des emplois du temps modifiés jusqu’à cinq fois depuis la rentrée,
  • de nombreuses erreurs et manques dans l’affectation des heures d’enseignement,
  • des référentiels non respectés et des nouveaux programmes non appliqués,
  • un sentiment lourd de rentrée impréparée par l’équipe de direction,
  • une absence d’animation et de coordination pédagogiques,
  • des personnels contractuels précaires dont les contrats ne sont pas signés, ils ne seront pas rémunérés avant novembre,
  • des équipes éducatives sous pression,
  • aucune vision à long terme.

Face au silence assourdissant de l’administration et après un dépôt de préavis sensé l’alerter, aujourd’hui sur le LEGTA LEGTA Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole de Vic en Bigorre (65), 60% des personnels MAAF MAAF Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et 40% des personnels sur budget étaient en grève. Cette mobilisation est d’ores et déjà une réussite.

Les personnels mobilisés attendent de pouvoir s’expliquer directement avec l’autorité académique mais aussi une prise de conscience par l’inspection (la venue lundi prochain de l’IGAPS IGAPS Ingénieurs et inspecteurs généraux chargés de l’appui aux personnes et aux structures sur l’établissement tombe à point nommé).

Rendez-vous est pris d’ores et déjà par les représentants du personnels pour reprendre ces revendications. Ils se réuniront de nouveau en Assemblée Générale mardi 18 octobre pour décider de la suite du mouvement.