Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Métiers > CPE AE-SH > AVS dans l’Enseignement Agricole Public : une précarité inacceptable (...)

AVS dans l’Enseignement Agricole Public : une précarité inacceptable !

mardi 30 janvier 2018

Enregistrer au format PDF

A Madame la Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées,
A Monsieur le Ministre de l’Agriculture,

Nous, signataires, membres de la communauté éducative de l’enseignement agricole public, dénonçons la situation des personnels AVS AVS Auxiliaire de Vie Scolaire accompagnant des élèves-étudiants en situation de handicap dans l’enseignement agricole public.

Nos collègues sont des acteurs et actrices majeur.es de l’inclusion scolaire des jeunes en situation de handicap. Pourtant, depuis de nombreuses années, leur situation n’a pas évolué et ils / elles subissent jours après jours la précarité.

Nous dénonçons la précarité extrême de leurs situations de travail. Eux et elles, qui doivent accompagner les apprenant.es en situation de handicap dans les actes de la vie quotidienne, dans l’accès aux activités d’apprentissage, dans les activités de la vie sociale et relationnelle, sont fragilisé.es quotidiennement dans leurs conditions de travail (temps partiel fractionné), de rémunération (salaires inférieurs à 800€) et d’absence de formation dans le cadre de ces contrats aidés (ex : CUI).
Nous réclamons une transformation de tous les contrats AVS AVS Auxiliaire de Vie Scolaire CAE-CUI en contrat AESH afin de réduire la précarité de ces postes.

Nous dénonçons la différence de traitement qui est faite entre les personnels sous statut AESH dans l’Enseignement agricole public et ceux qui exercent à l’Education nationale. Ainsi, pour une même mission, leur rémunération est inférieure de près de 25 % à leurs homologues de l’EN EN Éducation nationale . En effet, leur salaire est comptabilisé sur 39 semaines alors que, pour nos collègues de l’Enseignement Agricole, il s’établit sur le nombre de semaines de présence réelle du jeune accompagné (sans les stages, sans les vacances scolaires…) !

Nous réclamons, pour ces agents, un alignement de la rémunération, du droit à la formation, sur les agents de l’Education Nationale.

Ces demandes ne peuvent être que des étapes d’une déprécarisation qui passera inévitablement par la création d’un corps de fonctionnaires interministériels d’AESH (poste type TFR TFR Technicien de formation et de recherche -catégorie B) affectés sur un établissement permettant de professionnaliser la mission, d’assurer une stabilité tant pour les jeunes suivis que pour les équipes éducatives.

Pétition

Nous, signataires, membres de la communauté éducative de l’enseignement agricole public, dénonçons la situation des personnels AVS accompagnant des élèves-étudiants en situation de handicap dans l’enseignement agricole public.

Vos informations personnelles

Signatures

1248 Signatures
Date Nom
24 février Gisele CHIROUZE LEGTA Dijon Quetigny
24 février Danièle Ganchou Lumier retraitée
24 février Sabrina rey Cfppa Airion
24 février arnaud jankowski legtpa dijon quetigny
24 février Aude VINES-LASSALE LEGTPA Montauban
23 février Philippe THENAULT Lycée de la mer et du littoral de Bourcefranc
23 février Isabelle Mauboulès LEGTA Sainte Livrade sur Lot
23 février Sophie OPSOMER CFPPA de l'OISE
23 février Benoît DE SOUSA Legtpa Montauban
22 février Anne Allié EPLEFPA Perpignan Roussillon
22 février Carole SELLIER ENILV La Roche sur Foron
22 février Hélène BENOIT-VALIERGUE ENVA
22 février Patrick NIFAUT EPLEFPA de SAINT JOSEPH 974
22 février Marie ISAAC Lycée de l'Aulne 29
22 février Rémy DELDICQUE LPA Roger Duroure
22 février Christèle HARRY EPL CMK29
22 février Cécile BERTHELIN lycee de l'Aulne Châteaulin
22 février Loïc Serrières EPLEFPA Romans
21 février Benoît Mergola Louis Giraud
21 février sandra perciot LEGTA Grenoble Saint-Ismier

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 1240