Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les publications > Autres publications > En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction (...)

En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique

lundi 20 octobre 2014

Enregistrer au format PDF

83 idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique démontées dans un petit livre de poche pour tordre le coup aux clichés et rétablir des vérités.

Plus la crise économique et sociale se prolonge, plus les discours divisant les citoyens se multiplient. Alors que la croissance est en panne, que l’on parle beaucoup du déficit public, on entend dire que ce serait « la faute des fonctionnaires ». Les agents de la fonction publique de l’État (et particulièrement les enseignants et les personnels de l’éducation), ceux des collectivités territoriales et des hôpitaux, qui représentent au total plus de 5 millions de personnes en France, seraient « trop nombreux », « pas assez efficaces ». Ils seraient « mieux payés que les salariés du privé », « préservés de la précarité » et « privilégiés grâce la garantie de l’emploi » dont ils bénéficient. L’État et les collectivités qui les emploient seraient un « millefeuille indigeste responsable du gaspillage des deniers publics ». Comment stopper la propagation de ces poncifs aussi inexacts que nocifs ? Qui sait ce qu’est un fonctionnaire ? Que sait-on des agents précaires ? Comment et combien sont-ils payés ? Où travaillent-ils ? Comment sont-ils recrutés ? Services publics, fonction publique, n’est-ce pas un peu la même chose ? Qui sait qu’un fonctionnaire sur cinq n’a pas la sécurité de l’emploi, que l’on peut travailler dans la fonction publique et vivre en-dessous du seuil de pauvreté, qu’au même niveau d’études, un professeur gagne 30 % de salaires en moins qu’un ingénieur dans le privé... et que la société a besoin de l’investissement public pour préparer un avenir du bien vivre pour tous... ?

Bernadette Groison a écrit ce livre pour répondre à 83 questions de ce type, fournir une réponse argumentée aux campagnes de dénigrement des fonctionnaires, au « fonctionnaire bashing » et pour rétablir des vérités - sans complaisance et sans masquer les réalités, en s’appuyant sur des sources précises et fiables. Car si l’on tient à la fonction publique, il faut savoir l’expliquer telle qu’elle est, parler des fonctionnaires tels qu’ils sont.

Ce petit livre (176 pages) édité dans un format poche au prix accessible de 5 ¤ est édité par Les Éditions de l’Atelier, en partenariat avec La Fédération syndicale unitaire (FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire ), deuxième organisation syndicale de la fonction publique de l’État, et première fédération de l’éducation nationale.