Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > L’essentiel du CTEA du 16 mars 2016

L’essentiel du CTEA du 16 mars 2016

samedi 19 mars 2016

Enregistrer au format PDF

Le Comité Technique de l’Enseignement Agricole s’est réuni le mercredi 16 mars 2016.

Les principaux points à l’ordre du jour portaient sur la délivrance de blocs de compétences pour les Bac Pro de la formation continue et le projet de 2nd Professionnelle « Productions ».
Plusieurs textes importants concernaient aussi le CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
agricole : deux projets de référentiels de la filière équine (« palefrenier soigneur » et « métiers de l’agriculture »), la suppression de l’option « entretien de l’espace rural » du CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
et la possibilité du tout CCF CCF Contrôle Certificatif en cours de Formation pour les CAP agricole de la formation continue.
Le dernier texte portait sur les modalités de stage, d’évaluation et de titularisation des enseignant-es et CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation stagiaires.

Le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire avait également porté plusieurs questions diverses notamment autour du Bac Pro, les dotations ATLS ATLS ( personnel) administratif, technicien, de laboratoire et de santé et le protocole CFA CFA Centre de Formation d’Apprentis CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
.

En préalable des débats de ce CTEA CTEA Comité Technique de l’Enseignement Agricole , le Snetap-FSU est intervenu pour regretter encore une fois un problème de méthode de travail et de dialogue social.
Il a notamment dénoncé la sortie d’une note de service sur l’organisation du dispositif national d’appui (ex SNA SNA Système national d’appui ) le 18 décembre 2015 sans aucune concertation et alors que la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche s’était engagée à mettre en place un groupe de travail sur le sujet.
Il a également demandé et obtenu, avec les autres OS OS Organisations Syndicales , le retrait de l’ordre du jour de cette réunion l’étude du 6ème schéma prévisionnel national des formations (SPNF SPNF Schéma prévisionnel national des formations ). En effet le choix de la DGER de présenter le projet de 6ème schéma sans aucune concertation préalable n’était pas acceptable.

Concernant la délivrance de blocs de compétences pour l’obtention du Bac Pro par la formation continue, le Snetap-FSU a critiqué un projet de texte qui engendre des modifications majeures des conditions de délivrance des diplômes.
Ces modifications profiteront avant tout aux employeurs et les conséquences sur l’emploi et la rémunération des jeunes seront négatives.
Loin de limiter les sorties sans qualification ces blocs de compétences risquent au contraire de détruire les diplômes.
Le Snetap-FSU a rappelé son attachement à l’unité du diplôme national garantissant notamment la reconnaissance des qualifications dans les conventions collectives. Il s’oppose à la disparition de toute référence de durée nécessaire à la préparation des diplômes.

Sur le référentiel de la nouvelle 2nd Professionnelle « Production », le Snetap-FSU a regretté des évolutions largement insuffisantes par rapport aux ambitions affichées et la volonté d’intégrer le « produire autrement » dans les référentiels.
Il a dénoncé une construction du référentiel du Bac Pro CGEA au fil de l’eau séparant les 3 années de formation et empêchant une réelle cohérence. Il a également dénoncé le manque de référence à l’Agro-écologie (même s’il y a eu rapprochement des deux productions animale et végétale) et l’augmentation importante des heures non-affectées.

Concernant les CAPa, le Snetap-FSU s’est félicité que les professionnels et les personnels aient été entendus et que les CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
agricole « palfrenier soigneur » et « métiers de l’agriculture, spécialité production équine » aient été maintenu.

Le Snetap-FSU s’est fortement opposé à la suppression de l’option « entretien de l’espace rural » du CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
et obtenu une nouvelle réunion de la CNS CNS Commission Nationale Spécialisée Aménagement pour rediscuter de la nécessité du maintien d’un diplôme de niveau V pour le secteur de l’entretien de l’espace rural.

Sur la possibilité d’un examen du CAP agricole en totalité en CCF CCF Contrôle Certificatif en cours de Formation pour la formation professionnelle continue le Snetap-FSU a rappelé son opposition au CCF que se soit en formation initiale ou formation continue.

Deux modifications oubliées dans la version initiale du projet d’arrêté fixant les modalités de stage, d’évaluation et de titularisation des enseignants et CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation stagiaires explique le vote demandé sur ce texte au CTEA CTEA Comité Technique de l’Enseignement Agricole . A cette occasion, le Snetap-FSU a regretté que les grilles et avis des CP CP Crédit de paiement
ou
Conseiller pédagogique
, directeur-ices ne soient toujours pas sortis à ce jour.

Vous trouverez ci-dessous le compte rendu détaillé de ce CTEA du 16 mars 2016.