Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les lettres du SNETAP au Ministre, à la DGER > Lettre du collectif "langues vivantes" du SNETAP au Directeur (...)

Lettre du collectif "langues vivantes" du SNETAP au Directeur Général

vendredi 31 mars 2017

Enregistrer au format PDF

Monsieur le Directeur Général,

Veuillez trouver en pièce jointe, un texte appuyé par 831 collègues de l’enseignement agricole public réclamant, à l’occasion de la réécriture de la note de service concernant l’enseignement des langues vivantes au sein de notre ministère, la prise en compte des dédoublements spécifiques (à savoir dédoublement au 21e élève) comme cela était le cas dans celle de 2007. A cette occasion, nous vous sollicitions pour un échange sur le sujet.

Cordialement,

la lettre et les 831 signatures

Lors d’une rencontre avec la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche le 2 mars dernier, le collectif LANGUES VIVANTES du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a abordé, parmi un bon nombre de légitimes revendications, l’application de la note de service du 13 février 2007 concernant la rénovation de l’enseignement des langues vivantes.

Il a rappelé à l’administration, l’importance de cette note de service qui prévoit, notamment, le dédoublement à partir du 21 ème élève et ce sur la totalité des horaires de langues pour les classes de première et terminale générales, technologiques, et professionnelles.

Cette note de service vient de fêter ses 10 ans et semble bien avoir été oubliée de notre administration qui reconnaît son application timide et partielle faute de moyens.

Afin de l’enterrer définitivement, l’inspection et l’administration nous ont annoncé la sortie imminente d’une nouvelle note de service qui abrogerait celle de 2007.

Cette nouvelle note de service mettrait à jour les niveaux du CECRL attendus et les coefficients appliqués aux compétences et intégrerait le CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
agricole au dispositif mais « oublierait » la question des dédoublements et des moyens alloués !

Et pourtant... Si on se projette 10 ans en arrière, la note de service accompagnait avec cohérence, l’application du CECRL (cadre européen commun de référence pour les langues) dans l’enseignement et l’évaluation des langues vivantes ainsi que la primauté de l’oral appliquée à tous les diplômes de l’enseignement agricole.

Nous signataires de cette pétition, demandons donc ce que la nouvelle note de service prévoit, conserve le dédoublement sur la totalité des horaires de langues vivantes à partir du 21 ème élève parce que ce sont les conditions essentielles à la réussite de tous les élèves.