Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Carte scolaire > Carte scolaire > 2014 : Loi d’avenir pour l’agriculture : rien au delà des intentions (...)

2014 : Loi d’avenir pour l’agriculture : rien au delà des intentions !

jeudi 2 octobre 2014

Enregistrer au format PDF

 

 

 

Des mesures anecdotiques et des orientations à combattre !

Pour l’enseignement technique

La formalisation du médiateur de l’EA ou le recours aux indemnités de calamités pour nos exploitations agricoles ou encore l’introduction de la coopération internationale dans les projets d’établissement, relèvent de l’anecdotique. En outre, l’accès prévu des bacs professionnels aux écoles d’ingénieurs ne répond pas aux problèmes soulevés de la réussite des élèves posée par la réforme de la voie professionnelle fragilisée et leur réussite en BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole . Quant à la délivrance d’une attestation de compétences pour les élèves ayant échoué à l’examen, elle suscite notre désapprobation.

Pour l’enseignement supérieur

La formation des enseignants des établissements agricoles est restée sans réponse. Le projet de loi entend réunir les établissements d’enseignement supérieur et de recherche en un seul établissement sans aucune contribution financière autre que celles des établissements contraint à se fédérer . Ayant la capacité à délivrer des diplômes, son statut et ses missions seront précisés par décret sans autre explication. Son directeur sera nommé par le MAAF MAAF Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sans qu’aucun avis ne soit donnée de la part du CA où la représentativité des personnels et des étudiants sera volontairement limités à 20 %.

- Projet stratégique pour l’enseignement agricole : contributions du Snetap-FSU
Le projet stratégique pour l’Enseignement Agricole, sensé fixer le cap pour l’enseignement technique agricole, a été présenté au CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole du 10 octobre. La présentation de ce texte squelettique a amené le SNETAP a demander des groupes de travail sur au moins 4 points spécifiques : apprentissage et formation continue – numérique – formation des enseignants et CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation – exploitation des lycées agricoles.
Pour l’instant 3 groupes de travail sont programmés. Vous trouverez dans ce dossier les contributions du SNETAP-FSU sur ces différents sujets.