Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > Suppression du CAPA "Soigneurs d’équidés" : le SNETAP-FSU porte des arguments (...)

Suppression du CAPA "Soigneurs d’équidés" : le SNETAP-FSU porte des arguments qui font douter la DGER

lundi 17 novembre 2014

Enregistrer au format PDF

Lors de la Commission Professionnel Consultative (CPC) le 12 novembre 2014, consacrée au CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
"métiers de l’agriculture", le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire est à nouveau intervenu pour dénoncer le choix de la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche de faire disparaître l’actuel CAPA Soigneurs d’équidés pour ne retenir que l’aspect élevage du cheval dans le nouveau CAPA « métiers de l’agriculture ».

La DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche estime que faute d’insertion professionnelle la seule formation lad-cavalier et le module élevage du CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
« métiers de l’agriculture » suffisent pour la filière hippique.

Pourtant la majorité des élèves et apprentis du CAPA Soigneurs équidés sont en centre équestre qui ne correspondent ni à la partie production ni au lad-cavalier mais bien à une activité de service. Ce ne sont donc pas les mêmes entreprises. De plus, le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire rappelle que la filière production équine est très limitée en terme d’emploi et d’activité, et absente de certaines régions régions , où les centres équestres sont nombreux.

Le SNETAP-FSU est pourtant intervenu dès la première présentation du projet de suppression du CAPA Soigneurs et depuis martèle des arguments forts en instance ou en réunion bilatérale avec la DGER.

Lors de la CPC du 12 novembre, alors que la majorité des participants ont partagé notre analyse, la FNSEA FNSEA Fédération nationale de syndicats d’exploitants agricoles a confirmé qu’elle désirait garder l’activité hippique dans le champs des "métiers de l’agriculture", mais qu’elle voyait bien que cela ne pouvait pas se faire de la façon proposée par la DGER.
De son côté, Michel LEVEQUE, sous-directeur des politiques de formation et d’éducation, a reconnu que de nouvelles propositions devaient être faites avant la mi-décembre.

Ces propos montrent la justesse de notre analyse et les difficultés de la DGER à défendre son projet initial.

Dans les semaines à venir, le SNETAP-FSU continuera à peser et à défendre ce dossier pour obtenir le maintien du CAPA Soigneurs d’équidés ou le maintien de cette spécialité du monde hippique dans un CAPA réorganisé.

Paris le 13 novembre 2014