SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Nos Actions > Archives > 2005-06 - Archives > Les établissements en lutte pour sauver la rentrée 2006 ! > Haute Normandie : Vers une action régionale à la rentrée de janvier.

Haute Normandie : Vers une action régionale à la rentrée de janvier.

lundi 5 décembre 2005

Enregistrer au format PDF

La mobilisation en Haute-Normandie

- Après avoir boycotté le CTPR CTPR Comité technique paritaire régional structures du 12 décembre actant des structures sur la base de la baisse
de la DGH DGH Dotation globale horaire et de la fermeture de deux classes de troisième, les personnels s’adressent aux parents d’élèves en leur demandant de soutenir l’ EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
.

  • Les personnels les appellent à renvoyer une "lettre -pétition" protestant contre les fermetures
    annoncées. (cf modèle ci-joint)
  • Les journées parents-profs de la fin dela semaine doivent être l’occasion d’informer les parents sur la politique du ministère.

Vers une action régionale !

Enfin, une action régionale se prépare pour la première semaine de Janvier 2006, pour contraindre le SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement à rediscuter des structures sur la base d’une DGH maintenue, et demander que les "rallonges" obtenues au niveau national aient une implication directe sur le terrain, en obtenant notamment pour la Haute Normandie le maintien de nos classes de troisième techno pour 2006 !!

Franck-Olivier Pauvert

Secrétaire Régional

SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire

Courrier adressé aux parents d’élèves

Lettre des représentants du personnel du Conseil Intérieur aux parents d’élèves du ( Nom de l’établisement)

Madame, Monsieur,

L’année dernière, nous vous alertions déjà sur les menaces concernant l’enseignement agricole public.
Nous reprenons contact avec vous aujourd’hui car la situation dans la région nous semble très préoccupante.
En effet, le budget pour la rentrée 2006 prévoit une baisse de – 3 % en Haute-Normandie
.
Cette baisse devrait s’appliquer dans toutes les régions régions de façon arbitraire sans tenir compte des effectifs et des besoins de formation de chaque région.

  • Que vont devenir les élèves qui auraient pu être recrutés à cette rentrée 2006 ? La seule solution envisagée par le ministère pour l’instant semble être de proposer des places dans l’enseignement privé, ce qui, nous semble-t-il est inacceptable car en contradiction avec l’obligation de l’Etat de garantir à tous, partout sur le territoire, l’accès à l’enseignement public, laïc et gratuit.
  • Face à cette situation, il est urgent d’agir ensemble car les orientations futures ne sont pas encore définitivement connues à ce jour. Quels seront les prochains projets de fermetures de classe ?
    Nous vous proposons donc de défendre l’enseignement agricole public en nous renvoyant massivement la lettre ci-dessous, ou en vous en inspirant. Vous pouvez nous les faire parvenir dès que possible (jusqu’au 04 janvier), nous les transmettrons à la DRAF à la première semaine de janvier 2006.

En vous remerciant de votre attention, nous vous rappelons que nous restons à votre disposition pour échanger sur tous ces sujets.

Les élus représentants des enseignants du Conseil Intérieur du ( Nom et adresses de l’établissement)

OUI A LA DEFENSE DE L’ENSEIGNEMENT AGRICOLE PUBLIC !

NON A LA FERMETURE PROGRAMMEE DES CLASSES !

Lettre adressée à la DRAF et au SRFD de Haute-Normandie

Madame, Monsieur,

Je souhaite par la présente, attirer votre attention sur nos inquiétudes concernant l’avenir de l’enseignement agricole public en Haute-Normandie.

  • Ainsi, il nous semble complètement inapproprié de fermer des classes et de refuser des élèves dans l’enseignement public, alors que la demande sociale des familles existe, que le taux d’insertion sociale et le taux de réussite des élèves aux examens sont reconnus par tous.

Date,

Nom, Prénom,

Signature

Parent d’élève au Lycée agricole de ...........