SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Nos Actions > Le SNETAP dans les instances > Conseil national de l’Enseignement agricole (CNEA) > CNEA - La DGER à la peine pour justifier le maintien des EPT

CNEA - La DGER à la peine pour justifier le maintien des EPT

mercredi 26 mai 2021

Enregistrer au format PDF

Alors que le CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole convoqué ce jour devait être l’occasion pour la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche de présenter et de détailler les aménagements exceptionnels des épreuves terminales en Bac Techno et en Bac Pro pour cette session 2021, nous ressortons sans doute avec davantage encore de questions.

En effet les représentant.es de l’administration ont du faire face aux questions précises des membres du CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole et auxquelles ils/elles ont été incapables de répondre. De plus la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a finalement affiché les incohérences des textes réglementaires qui se suivent, se chevauchent et finissent par se contredire.

  • nous ne saurons donc pas quels seront les modes de calcul précis retenus pour établir la moyenne d’un.e candidat.e de Bac Pro après la suppression de la moins bonne note des épreuves terminales,
  • nous ne saurons pas pourquoi à l’issue de ce calcul, dans certains cas, c’est toute l’épreuve E4 (Biologie Écologie – Physique Chimie – Mathématiques – Informatique) qui pourrait être supprimée,
  • nous ne saurons pas pourquoi est maintenue une épreuve terminale de philosophie en Bac Général et Technologique quand la note de celle-ci risque dans la très grande majorité des cas d’être annulée,

Nous avons senti la DGER en réelle difficulté pour justifier, dans le contexte actuel, le maintien des épreuves terminales et expliquer les conditions exactes de délivrance des diplômes.

A l’issue de cette réunion, la conviction du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire est encore renforcée : le maintien des épreuves terminales n’a plus de sens. Il faut prendre acte des conséquences des périodes de confinement que avons vécues et des conditions d’apprentissage dégradées pour nos élèves, étudiant·es, apprenti·es et stagiaires.

Le SNETAP-FSU confirme et renforce son appel au boycott des épreuves terminales de la session des examens 2021. Il appelle l’ensemble des personnels à rentrer dans l’action et à le faire savoir sans délai.

REFUSONS DE FAIRE SEMBLANT : retrouvez l’appel à la mobilisation ici...

Paris le 26 mai 2021