SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Nos Actions > Le SNETAP dans les instances > Comité technique de l’Enseignement agricole (CTEA) > CTEA du 12 Juillet 2021 - Déclaration du SNETAP-FSU

CTEA du 12 Juillet 2021 - Déclaration du SNETAP-FSU

lundi 12 juillet 2021

Enregistrer au format PDF

En cette fin d’année scolaire plus qu’éprouvante, les personnels que nous représentons souhaitent être entendus par leur ministre sur ces 6 revendications essentielles :

1. la nécessité qu’il soit mis fin au plan de suppressions d’emplois dans l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
, avec comme premier signe le rétablissement au profit de nos EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole des 5 millions de crédits proposés à l’annulation au PLFR,

2. l’urgence à ce qu’une stratégie assumée visant à permettre la réinstallation de plus de 50% de la population agricole dans les 10 années qui viennent, avec un outil public de formation mandaté et doté en conséquence – le lien avec le 7ème schéma national des formations est ici direct,

3. le retour à de vraies lignes de gouvernance pour l’EA (cf. assises EAP de 2009 – mesure 13 charte de pilotage / note de service de 2011),

4. le rétablissement d’une véritable consultation et d’une écoute nécessaires des agents de l’EA concernant les réformes en cours du baccalauréat, qui doit pouvoir se traduire par une révision des attendus et du rythme imposés sur la refonte du Bac Pro,

5. la nécessaire revalorisation pour toutes et tous des métiers et des rémunérations sur l’ensemble de la carrière, avec une concertation et une programmation adaptées, à l’image du changement de méthode concernant l’élaboration de la partie 2 du protocole régissant les conditions de travail des ACB des CFA CFA Centre de Formation d’Apprentis -CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
,

6. l’établissement de scénarios solides pour faire face à la situation épidémique qui sera celle de la rentrée de septembre, appuyés d’une part sur une déclinaison de mesures sanitaires précises soumises au CHSCTM du 26 août prochain et corrélés d’autre part à des mesures d’accompagnement de la communauté éducative et d’aménagement de programmes anticipés pour répondre au passif pédagogique de près d’un an et demi cumulé pour certains jeunes.

Ces 6 exigences devront se voir apporter des réponses à la hauteur des attentes légitimes des personnels avant la fin des congés scolaires, à défaut le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire saura, avec le collectif d’organisations mobilisé le 29 juin dernier sur le site de l’école Hectar, prendre ses responsabilités et appeler à la poursuite et à l’amplification de la mobilisation des personnels dès la rentrée.

Paris, le 12 juillet 2021