SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Nos Actions > Archives > 2005-06 - Archives > 2006 - Action contre le CPE > Déclaration commune des organisations syndicales d’étudiants, de lycéens et de (...)

Déclaration commune des organisations syndicales d’étudiants, de lycéens et de salariés.

vendredi 24 mars 2006

Enregistrer au format PDF

UNEF UNEF Union nationale des étudiants de France , CE, UNL UNL Union nationale lycéenne , FIDL FIDL Fédération indépendante et démocratique lycéenne , CFDT CFDT Confédération française et démocratique du travail , CFE-CGC, CFTC,
CGT CGT Confédération générale du travail , FO FO Force ouvrière , FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , Solidaires, UNSA UNSA Union nationale des syndicats autonomes

Vendredi 24 mars 2006

Conscientes de la gravité de la situation dans laquelle le pays est plongé à cause de l’obstination du Premier Ministre, elles rappellent qu’une sortie de crise doit passer par le retrait du CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation .

Les organisations syndicales s’adressent encore une fois solennellement au gouvernement pour qu’il réponde dès cet après-midi à notre demande de retrait du CPE.

C’est dans cet état d’esprit qu’elles confirment que le retrait est le préalable â toute négociation
Les organisations syndicales ont décidé de se réunir ce jour pour exprimer au Premier Ministre qu’elles ne tomberont pas dans le piège de la rupture du front syndical construit contre le CPE.

L’intersyndicale réaffirme que le dénouement de la crise actuelle passe par l’écoute de la part du gouvernement des douze organisations syndicales engagées contre l’action du CPE depuis deux mois.

Les organisations syndicales réunies demandent au Premier Ministre de recevoir dès aujourd’hui l’intersyndicale qu’elles constituent.

Elles considèrent que plus que jamais l’amplification de la mobilisation est décisive pour obtenir le retrait du CPE.

Après le succès de la mobilisation du 23 mars dernier qui démontre la mobilisation de la jeunesse, l’ensemble des organisations syndicales appelle le 28 mars à une puissante journée d’action interprofessionnelle avec arrêts de travail, grèves et manifestations.