Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > E3C dans l’enseignement agricole… Une véritable faillite !

E3C dans l’enseignement agricole… Une véritable faillite !

mardi 10 décembre 2019

Enregistrer au format PDF

Si nous avons déjà dénoncé depuis plusieurs mois la réforme du baccalauréat de ce gouvernement et notamment les épreuves communes de contrôle continu (dites E3C) et leurs conséquences (casse du caractère national du diplôme, augmentation de la charge du travail pour les services administratifs des établissements, la correction numérique…), la faillite de l’organisation de ce nouveau baccalauréat continue...le mépris des enseignants,...des élèves continue.

Pour organiser ces E3C, il s’agit notamment pour les enseignants d’avoir accès à une banque nationale de sujets. Prévu le 1er décembre, l’accès n’a pu se faire, pour les personnels de Direction et enseignants de l’EN EN Éducation nationale que le 7 décembre...MAIS qu’en est-il de l’enseignement agricole public ?

Les Services de la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche interrogés ce jour ont répondu que l’accès ne serait possible qu’à partir du 18 ! Le 18, soit 11 jours après les collègues de l’Éducation nationale, seulement 3 jours avant les vacances scolaires ! Quel mépris, quelle faillite !

  • Tous ces éléments montrent que le gouvernement et les services ne sont pas prêts pour une réforme qu’ils ont voulu imposer dans la précipitation.
  • Tous ces éléments montrent que l’enseignement agricole est à la traîne (toujours à la traîne) par rapport à l’Éducation nationale.
  • Ils montrent enfin que les services de la DGER doivent absolument être renforcés pour faire fonctionner un service public de qualité.

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire EXIGE que, dans les plus brefs délais, tous les personnels de l’enseignement agricole public concernés par ces épreuves aient accès à la Banque Nationale de Sujets. A défaut, il rappelle sa position de demande de suppression de la première session de ces épreuves communes.

Le SNETAP-FSU ayant interpellé la DGER, nous publions ci-dessous sa réponse, en date d’aujourd’hui, 10 décembre.

Monsieur le Secrétaire national,

Pour organiser les épreuves communes de contrôle continu (E3C) du nouveau baccalauréat général, les enseignants auront accès à une banque nationale de sujets (BNS) mise en place par le MENJ*.

En dépit d’une bonne coopération entre services, le MENJ a informé la DGER du retard pris sur le projet de mise en place de la BNS dans les établissements de l’enseignement agricole. Le travail est en cours pour pouvoir installer les préalables requis pour chaque chef d’établissement et créer un compte à chaque utilisateur. Les équipes du MENJ et du MAA ont été mobilisées ce week-end pour accélérer le déploiement de la base.

Je vous confirme que l’ouverture de la BNS aux chefs d’établissement relevant du ministère de l’agriculture est retardée au lundi 16 décembre 2019. Les chefs d’établissements pourront alors commencer à désigner les enseignants habilités à accéder à la BNS pour choisir les sujets. Pour les enseignants faisant partie de l’équipe pédagogique, l’ouverture de service de la BNS est prévue mercredi 18 décembre 2019, soit 9 jours après leurs collègues de l’éducation nationale.

Par ailleurs, je vous informe que la directive est donnée par le MENJ de ne pas organiser les épreuves communes de contrôle continu (E3C) avant le début du mois de février 2020. Les enseignants auront donc un mois pour se familiariser avec la base et choisir les épreuves de contrôle continu.

Cordialement,
Philippe VINÇON

MENJ* : Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.