Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > L’Observatoire des Dégradations de l’EA adresse un courrier à la (...)

L’Observatoire des Dégradations de l’EA adresse un courrier à la DGER

vendredi 19 juin 2020

Enregistrer au format PDF

Paris, le 18 juin 2020

Madame la Directrice Générale,

Il y a presque 16 mois, le Ministre a décidé la suppression des seuils de dédoublement pour tous les diplômes de l’enseignement agricole technique.
Il y a 6 mois, une intersyndicale Public/Privé regroupant la quasi totalité des organisations syndicales représentatives des personnels de l’enseignement agricole créait l’ODEA : l’Observatoire des Dégradations de l’Enseignement Agricole afin, notamment, de mesurer les effets de la suppression des seuils de dédoublement dans les grilles horaires des formations.

Il y a 3 mois, nous présentions devant le CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole , le bilan de la première enquête de l’ODEA qui mettait en lumière les premières conséquences négatives de cette réforme sur les conditions d’apprentissage des jeunes et sur les conditions de travail des agents.

En cette fin d’année si particulière, les membres de l’ODEA vous sollicitent sur ce sujet des seuils et des grilles horaires des formations de l’enseignement agricole :

  • dans nos échanges avec la Sous-Direction POFE POFE Politiques de Formation et d’Education , nous avons signalé des
    incohérences concernant les grilles pour les BAC PRO CGEA et CGEH notamment en ce qui concerne les dédoublements de sécurité ou encore en agroéquipement. Quand seront-elles enfin corrigées ?

En ce qui concerne ce dernier point, il y a une réelle urgence car ce sont bien les grilles horaires qui déterminent la DGH DGH Dotation globale horaire obligatoire attribuée à chaque formation. En cette période de préparation de la rentrée prochaine, la modification de ces grilles est indispensable.

Enfin nous souhaitons que soient présentés lors du prochain CNEA les résultats de l’enquête du CGAAER CGAAER Conseil Général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces Ruraux

Ce Conseil a pour mission d’assister les ministres dans l’exercice de leurs attributions en participant à la conception, au suivi et à l’évaluation des politiques publiques qui concernent son champ de compétence.
et de l’IEA. Nous pourrons alors les confronter aux résultats récoltés lors de l’enquête de l’ODEA et envisager ensemble, les mesures correctrices nécessaires comme le Ministre s’y était engagé.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez croire Madame la Directrice en notre dévouement le plus sincère pour l’enseignement agricole.

Les organisations syndicales membres de l’ODEA.