SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Les Dossiers > Vie fédérale > La Confédération Paysanne, la FSU et l’Union syndicale Solidaires forment un (...)

COMMUNIQUÉ

La Confédération Paysanne, la FSU et l’Union syndicale Solidaires forment un groupe au Conseil Economique Social et Environnemental

mardi 18 mai 2021

Enregistrer au format PDF

Paris, le 17 mai 2021.

Ces trois organisations syndicales ont décidé de s’unir dans un même groupe au sein du nouveau CESE, dont la nouvelle mandature commence ce 18 mai.
Ce groupe, nommé « Alternatives sociales et écologiques », tout en préservant l’autonomie de chacune de ses organisations, entend s’investir pour faire du CESE un espace où des alternatives puissent être prises en compte. Ses trois organisations ont souvent fait cause commune en participant conjointement aux luttes relatives aux questions sociales et écologiques.

Ces expériences concrètes communes sont autant de point d’appui pour l’investissement du groupe dans une période particulière et charnière à bien des égards. Elles entendent ainsi participer à une meilleure reconnaissance du rôle et la parole du CESE, seule institution qui représente la société civile organisée.

Le groupe « Alternatives sociales et écologiques » considère d’ailleurs que la représentation des organisations de la société civile, pourtant vantée par le gouvernement lors de sa réforme de ce nouveau CESE, est insuffisante et inéquitable. Des organisations représentant des mouvements féministes (comme le Planning familial), des groupes sociaux précaires, des organisations de lutte contre la pauvreté (comme ATD Quart Monde) ont été écartées de cette mandature ce que nous déplorons.

Nous regrettons également que la Confédération Paysanne qui porte un projet d’agriculture paysanne en phase avec les attentes de la société civile et en capacité de répondre aux défis, sociaux, alimentaires, et écologiques, ne soit représentée que par une seule personne. Cela fait l’objet d’un recours que le groupe, dans son ensemble, soutient.

Les derniers mois ont mis en lumière une situation sociale dont les conséquences, aussi bien en matière d’emploi, d’inégalités, de précarité, d’environnement, d’agriculture, de santé ou encore de services publics, doivent être regardées à l’aune des politiques passées. Elles appellent des réponses urgentes en lien avec l’impératif de transition environnementale. La construction d’alternatives, une autre répartition des richesses, sont des enjeux essentiels pour construire une société plus juste, égalitaire, respectueuse de l’environnement.

C’est sur cet impératif que le groupe fonde sa démarche commune. Pour mener à bien cet objectif, le groupe « Alternatives sociales et écologiques » cherchera autant que possible à travailler avec l’ensemble des membres et des autres groupes du CESE.

Pour le Groupe « alternatives sociales et écologiques » :
Marie-Noëlle Orain 06 07 85 95 83
Bernadette Groison 06 07 53 88 63
Cécile Gondard Lalanne 06 86 74 45 60
Serge Le Quéau 06 80 95 85 17