SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Les Dossiers > Égalité professionnelle - Diversité > Lutter contre les violences faites aux femmes

Lutter contre les violences faites aux femmes

samedi 4 décembre 2021

Enregistrer au format PDF

Entre le 20 et le 27 novembre, se sont déroulés des rassemblements partout en France dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a participé à ces mobilisations pour revendiquer des mesures concrètes et des moyens pour que cessent les violences sexistes et sexuelles.

Un peu partout dans le monde, les droits des femmes reculent sous la pression de mouvements réactionnaires et des droites radicales. Récemment, c’est au sein même de l’Union Européenne, en Pologne, que des lois restreignant l’accès à l’IVG ont été votées et sont à l’origine de la mort par septicémie d’une jeune femme de 26 ans à la suite d’un refus d’IVG.

Une prise en charge insuffisante

En France, grâce aux mouvements de « libération de la parole », les violences sexistes et sexuelles (VSS) sont dénoncées dans tous les domaines de la société. Force est de constater qu’elles persistent massivement. Cette année, déjà 104 féminicides sont recensés sur le territoire national.
Au-delà de la dénonciation légitime de ces violences, c’est une vraie politique publique de prise en charge de ces violences qui devrait exister, avec les moyens nécessaires, et qui ne se met pas réellement en place malgré les promesses du début de quinquennat.

Dans l’Enseignement Agricole Public aussi

En termes de prise en charge de ces violences, le ministère de l’Agriculture, responsable de la santé et de la sécurité des personnels, n’est pas à la hauteur. Il ne mène aucune politique volontariste de lutte contre ces violences alors que les textes réglementaires l’exigent.
La mise en place des plans d’action pour l’égalité professionnelle, qui comportent un axe spécifique de lutte contre les VSS, reste trop lente et sans visibilité dans nos établissements. La communication envers les personnels sur la prévention et la prise en charge de ces violences est quasi inexistante.
 
Il est fondamental de réaffirmer que rien n’est acquis pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Lutter contre le patriarcat et les violences sexistes et sexuelles qui en découlent est donc plus que jamais nécessaire. Le SNETAP-FSU appelle donc à se mobiliser massivement pour faire stopper ces violences et défendre un projet de société égalitaire entre toutes et tous.

Les violences faites aux femmes, c’est quoi ? deux exemples :

Agissements sexistes
Outrage sexiste

Le livret FSU : les violences faites aux femmes
Le livret du SNASUB-FSU : les violences faites aux femmes