Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Midi-Pyrénées : communiqué intersyndical

Enregistrer au format PDF

Midi-Pyrénées : communiqué intersyndical

vendredi 15 février 2013

< Retour à la carte des régions |

Aujourd’hui, 14 février 2013, à l’appel de l’intersyndicale Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire -Syac-CGT CGT Confédération générale du travail -sFOerta, les personnels de l’enseignement agricole public (EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
) ont manifesté leur opposition à la carte scolaire de la rentrée 2013. Ils tenaient aussi à dénoncer le non-respect des procédures réglementaires et de
la représentation des personnels par le directeur régional de l’agriculture (DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt ), autorité académique aujourd’hui disqualifiée par ses pratiques. Ainsi la carte qui aurait dû être arrêtée mi janvier ne pourra l’être que mi-mars, alors que de nombreux lycées auront déjà fait leur « journée
portes ouvertes » !

Une quarantaine de personnels des lycées agricoles publics de toute la région (Auch, Vic en Bigorre, Ondes, Lavaur, Villefranche de Rouergue, Pamiers, Auzeville, etc.) est donc venue manifester devant la direction régionale et les représentants des personnels ont boycotté la réunion
du comité technique.

Ils exigent une autre carte des formations avec des ouvertures de classes, sur la base des propositions faites en février 2012 (et trouvées « intéressantes » par le DRAAF), l’arrêt de la limitation des capacités d’accueil des classes à 16 ou 24 élèves (qui conduit à refuser des élèves),
conformément à la circulaire de la direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche ) du 4 décembre 2012 relative à l’organisation de la rentrée 2013, et la non-fermeture de la filière S à Vic en Bigorre dans le cadre d’un partenariat entre le lycée agricole et le lycée de l’EN EN Éducation nationale .
Une délégation constituée de personnels des lycées d’Auch et de Villefranche de Rouergue a été reçue par le DRAAF sur le problème particulier de l’ ouverture d’un bac professionnel « laboratoire
contrôle qualité », diplôme de l’enseignement agricole, au lycée Jolimont de Toulouse . Outre le fait que cette ouverture a été annoncée sans que les instances de l’enseignement agricole aient pu donner leur avis, le DRAAF renvoyant la responsabilité sur le recteur (« c’est une boulette du recteur »),
elle met en danger le maintien des filières « laboratoire », déjà fragiles et recrutant sur l’agglomération toulousaine, à Auch et Villefranche. Le DRAAF a reconnu ne pas avoir mesuré les conséquences d’une telle ouverture mais il renvoie l’émission d’un avis défavorable à la réunion du Conseil régional de l’enseignement agricole (CREA) prévue le 14 mars. Nous exigeons que dès la
réunion du Conseil académique de l’Éducation nationale du 15 février, le DRAAF, qui co-préside cette instance, émette un avis défavorable, ce qui aura le mérite de clore l’épisode.

Le matin, une délégation de personnels avait été reçue par le conseiller social de la Ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement.

Face aux carences du DRAAF et à l’urgence de donner un nouveau souffle à l’EAP, les personnels mobilisés demandent aux autorités de tutelle, Ministre et Directrice générale de l’enseignement et de la recherche, de s’engager dans la définition d’une carte régionale des formations 2013 ambitieuse et
d’un plan de développement pour les années suivantes.

Fait à Toulouse, le 14 février 2013

SYAC-CGT SYAC-CGT Syndicat de l’agriculture et de la consommation, ancienne dénomination du syndicat national du ministère de l’Agriculture et de la Pêche et des Établissements publics de la Confédération générale du travail / SNETAP-FSU / SFOERTA

  • L’action relayée dans la presse