Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > Modification du règlement général du BTSA : attention Danger !

Modification du règlement général du BTSA : attention Danger !

mercredi 20 novembre 2019

Enregistrer au format PDF

Le 18 septembre 2019, la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche réunissait un groupe de travail, issu du CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole , concernant la réécriture du règlement général de l’examen du BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole . Ce projet s’inscrit dans la continuité de l’expérimentation suivie par 17 établissements sur la semestrialisation en BTSA.

L’idée de la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche étant de proposer, aux établissements-équipes pédagogiques qui le « souhaitent » d’utiliser cette nouvelle modalité pédagogique et d’en profiter pour toiletter le diplôme. Ce projet d’étendre l’expérimentation s’accompagnera d’une rénovation des référentiels des BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole (16 options) sur un calendrier déjà déterminé (2021 : TC et Viti-oeno...2022 : Anabiotec, STA, APV, PH... ; 2024 : ACSE...).

Ce projet de modification comprend de nombreuses transformations en lien avec les récentes réformes (mise en place de bloc de compétences, par exemple) ainsi qu’une volonté de « normalisation », ainsi la DGER souhaite :

  • remplacer le terme d’option par celui de spécialité ; celui de MIL deviendrait EIL,
  • introduire le dispositif des blocs de compétences (en scolaire uniquement en cas d’échec aux diplômes), supprimer la présence obligatoire d’une personne de l’enseignement supérieur dans le jury, permettre délivrance BTSA à des établissements d’autres ministères voire à des établissements hors contrat après avis du CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole sur base de convention avec le DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt ,
  • supprimer la modalité « épreuve par épreuve ». Ainsi, pour avoir le BTSA, il ne faudrait plus avoir la moyenne par épreuve,
  • modifier l’organisation de l’examen. Il y aurait 8 épreuves : 3 dans Tronc commun, pas de coefficient, 5 épreuves par spécialité. Les formations seront découpées en 8 « blocs de compétences ». Puis en capacités et capacités intermédiaires. 1 capacité = 1 bloc de compétences. Les 8 blocs de compétences représentent 120 ECTS ECTS European credit transfer system délivrés (8 x 15 ?).

Mais la principale transformation serait donc la « possibilité » (pour combien de temps ? Et qui décidera réellement ?) de conduire la formation BTSA de façon semestrialisée induisant une évaluation tout CCF CCF Contrôle Certificatif en cours de Formation . La DGER a précisé les conditions envisagées pour s’inscrire dans cette démarche volontaire pour les établissements : habilitation par le DRAAF après avis inspection (valable 5 ans) et vote en CA. Elle a rappelé l’absence de volonté d’imposer, de passer tout le monde à la semestrialisation. Il n’y aurait pas de logique financière…

Pour le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire ,
Jean-Marc CARPENTIER, Emile BASIN,
Sylvain GUENARD, Yoann VIGNER