SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Nos Actions > Les Courriers du SNETAP > Examens 2022 - Situation des MIREX - La FSU interpelle le Ministre

Examens 2022 - Situation des MIREX - La FSU interpelle le Ministre

mardi 21 juin 2022

Enregistrer au format PDF

Monsieur Marc FESNEAU
Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire
78, rue de Varenne - 75349 PARIS

Date : 20 juin 2022

Dossier suivi par : Olivier SANTOUL – Olivier BLEUNVEN

Objet : Situation MIREX

Monsieur le Ministre,

Depuis la mise en place des MIREX, que nous avions contestée, les examens de fin d’année ont connu des bouleversements notamment l’adaptation de la réalisation des examens en période de Covid en 2020 et 2021.
Pour cette session 2022, encore en cours, la reprise des conditions normales de présentiels ont mis en évidence un certain nombre de dysfonctionnements affectant les agent.es des différentes MIREX :
• travail le week-end non rémunéré, ni compensé par des récupérations, imposant un rythme de travail sans jour de repos pendant un mois (exemple : les agent.es ont réalisé en un mois plus de 228 heures sans prise en compte du travail réalisé le week-end),
• sous-effectif entraînant la réalisation d’heures supplémentaires écrêtées, certain.es ont perdu plus de 50 heures sans avoir la possibilité de les récupérer.
Les agent.es des MIREX n’ont pas à subir la désorganisation, liée au manque de personnels, entraînant des conditions de travail dégradées, en raison d’un manque d’anticipation et de planification de la répartition du travail.
Nous tenons à vous alerter, Monsieur le Ministre, sur les risques pour la santé et la sécurité au travail des agent.es. Ces amplitudes horaires ont fragilisé les personnels et provoquent une perte de considération de la part des DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt .

La FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a été interpellée par le personnel des MIREX, face au manque d’anticipation et la non-prise en compte des difficultés déjà rencontrées. Nous vous demandons en urgence :
• le renfort des équipes pour réaliser l’ensemble des missions inter-regionales des examens,
• la prise en compte des déplacements pour éviter le non-respect des garanties minimales, notamment amplitude horaire (12h) et temps de travail journalier (10h),
• la restitution des heures écrêtées de l’année N-1 et N aux agent.es.
La FSU appelle d’ores et déjà la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche à ouvrir des négociations afin de trouver des solutions pérennes pour les agents.

Dans l’attente de votre réponse, Monsieur le Ministre, et du règlement de l’ensemble des demandes, nous tenons à vous informer que faute d’avancées significatives la FSU prendra toutes les décisions qui s’imposeront pour permettre une réelle amélioration des conditions de travail des personnels.

Olivier BLEUNVEN SNETAP-FSUOlivier SANTOUL SNUITAM-FSU