Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Basse-NormandieHaute-Normandie > Normandie : Déclaration CTREA 17 (...)

Enregistrer au format PDF

Normandie : Déclaration CTREA 17 mai 2018

lundi 28 mai 2018

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Le SNETAP et la CGT CGT Confédération générale du travail AGRI veulent dénoncer clairement une situation déliquescente pour l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
.

En effet,les réformes engagées si elles sont menées jusqu’au bout conduiront irrémédiablement au déclin et à terme à la disparition de l’EAP.

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire et la CGT CGT Confédération générale du travail AGRI dénoncent

L’insuffisance de la DGH DGH Dotation globale horaire dont les conséquences sont :

  • le plafonnement des seuils et l’impossibilité d’accueillir tous les élèves qui le souhaitent
  • le financement partiel et insuffisant des enseignements facultatifs

Nous dénonçons aussi :

  • la réforme de la voie générale qui menace le bac S dans nos établissements et plus largement la sélection qui s’installe avec PARCOURSUP
  • le principe de la classe exceptionnelle qui est injuste et discriminatoire envers les collègues enseignants d’autant plus que les directeurs vont prendre une place importante dans les attributions.

Pour toutes ces raisons le SNETAP-FSU et la CGT AGRI ne participeront pas aux travaux du PREA NORMANDIE

A ce titre nous dénonçons :

  • l’absence d’un PREAP
  • l’impossibilité de travailler à l’élaboration d’un projet d’avenir alors même que les problèmes du présent nous empêchent d’accomplir notre mission au quotidien.
  • la réforme de l’apprentissage et la réforme du bac général qui sont une menace pour le service public et l’EAP

_le langage managérial issu du monde de l’entreprise employé par le représentant de la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt lors de la présentation du PREA qui nous semble inapproprié et ou pas une seule fois le mot service public n’a été prononcé.

  • un calendrier de travail proposé incompatible avec nos obligations de service de cette fin d’année (préparation aux examens, puis corrections et jury) qui encore une fois dénote une précipitation alors qu’il faut du temps au contraire pour élaborer un projet d’avenir.
  • l’absence de toute représentativité syndicale aux travaux du PREA.

Le 22 mai une large intersyndicale a voté un mouvement de grève pour défendre le service public.

Nous réclamons la nécessité d’un dialogue social respectueux des représentants des personnels, le rejet du projet de suppression de 120 000 emplois et d’un recours accru au contrat, la remise en cause des CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
et CHSCT CHSCT Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail ... et des mesures permettant une réelle amélioration du pouvoir d’achat pour toutes et tous et les agent-es.