Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Languedoc-RoussillonMidi-Pyrénées > Occitanie : boycott du CREA du 16 (...)

Enregistrer au format PDF

Occitanie : boycott du CREA du 16 novembre

jeudi 23 novembre 2017

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Mesdames, Messieurs les membres du CREA Occitanie,

Suite aux différents appels lancés par nos organisations syndicales pour une journée de grève et de manifestation le 16 novembre 2017, nous avons demandé à Monsieur le Directeur régional de reporter la date de la réunion.

Celui-ci s’y est refusé.

Nous en prenons acte et regrettons une pareille décision qui met sciemment à l’écart les personnels de l’enseignement agricole public. Hélas, ce n’est pas la première du genre . Nous ne serons donc pas présent.es le 16 novembre. Si le quorum n’est pas atteint lors de cette séance, nous aurons l’occasion de siéger.

Sur le fond, nous souhaitons vous alerter sur les moyens plus que contraints de l’enseignement agricole public . Celui-ci n’a clairement plus les moyens de fonctionner, a fortiori d’accueillir les élèves qui en font le choix (source DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche  : 2 000 élèves refusés dans l’EA Occitanie).

La situation est aggravée par un « dépassement » de la Dotation Globale Horaire (DGH DGH Dotation globale horaire ) de 10 000 heures, dépassement qui doit, selon le DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt -SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement , être gommé dans les trois ans à venir. D’où les gels de classe annoncés en juillet et les coups de rabot sur les DGH.

Nous pourrions lister les dotations amputées en assistants d’éducation, les difficultés à effectuer les remplacements d’agents, la faiblesse des moyens pour accueillir les élèves en situation de handicap, les conditions d’emploi et de travail dans les CFAA et CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
...

Dans une région dynamique démographiquement, cette politique est insupportable ; elle n’ouvre aucune perspective et ne permet pas à l’Enseignement Agricole Public de remplir ses missions. Le projet de budget sans création d’emplois dans l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
en 2018 parachève le tableau.

Dans l’EAP Occitanie, le DRAAF-SRFD ne prévoit aucune ouverture de formation scolaire.

Dans le Privé, deux ouvertures, dont l’une, à l’Institut Saint Christophe de Masseube, s’apparente à un passage en force (aucun lycée public ne pourrait faire des classes à 45 élèves !) et ne manquera pas de déstabiliser les lycées de Vic en Bigorre et Auch.

C’est inadmissible ! L’avis de nos organisations, déjà exprimé lors de la réunion du CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
, est négatif sur cette proposition du DRAAF-SRFD.

Nous souhaitons vous faire part de nos interrogations sur des affirmations de notre Cheffe de SRFD (figurant dans le projet de PV) lors de la réunion du CREA en novembre 2016 qui sont de toute évidence totalement fausses et anticonstitutionnelles : il existerait une « règle nationale » d’ouverture contre fermeture de formation, il y aurait un plafond fixé à 170 000 élèves pour l’enseignement agricole.

Nous tenons pour finir à alerter les membres de l’instance sur le flou qui règne sur sa composition, celle-ci n’ayant pas été arrêtée formellement. Ainsi, réglementairement les élèves et étudiant.es du Privé et du Public doivent avoir un.e représentant.e... De plus, l’instance ne dispose pas d’un règlement intérieur.

Restant à votre disposition pour échanger, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sincères salutations.

L’intersyndicale FO FO Force ouvrière , CGT CGT Confédération générale du travail et FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire de l’enseignement agricole public d’Occitanie