SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Les Dossiers > Enseignement maritime > Ouverture de deux classes du nouveau BTS Mécatronique à Nantes et Paimpol en (...)

Ouverture de deux classes du nouveau BTS Mécatronique à Nantes et Paimpol en 2022

mardi 5 octobre 2021

Enregistrer au format PDF

Annick GIRARDIN, ministre de la mer, a annoncé la création de deux nouvelles classes de BTS BTS Brevet de technicien supérieur « mécatronique navale » dans les lycées professionnels maritimes de Nantes et de Paimpol dès la rentrée 2022. Cette formation prépare les jeunes à intervenir sur les installations qui participent au fonctionnement des navires (propulsion, production et distribution d’énergie, automatisme et commande, informatique et réseaux, réfrigération, production et distribution d’eau, etc...), aussi bien dans les ateliers et chantiers navals qu’à bord des navires, en tant que marins.
Ces nouvelles ouvertures font suite à un partenariat entre l’Etat, les villes de Nantes et de Paimpol, ainsi que les régions régions Bretagne et Pays de Loire, qui ont consenti aux investissements nécessaires suite à l’anticipation des besoins de l’économie maritime et de ses évolutions dans ces secteurs en particulier.

Des enseignants du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire des LPM LPM Lycée professionnel maritime de Paimpol et Nantes ont participé aux travaux sur la création et l’écriture des référentiels de ce nouveaux BTS, en particulier Gurvan Simon, le référent « machine » de notre organisation, PLPA PLPA Professeur de Lycée Professionnel Agricole au Lycée Maritime de Paimpol, qui a fourni un travail conséquent sur ce projet. Nous lui devons une fière chandelle car il avait déjà travaillé avec Nicolas Grövel à la création du BTS MASEN (Maintenance des systèmes électro-navals), qui a été la première possibilité de poursuite d’études pour nos élèves de bac pro EMM EMM ÉlectroMécanicien Marine (Électro Mécanicien Marine) à partir de 2014.

Cela fait désormais 8 BTS répartis sur les 12 lycées maritimes. Nous allons donc continuer à militer pour que les 4 lycées restants proposent également à terme un BTS. C’est ce que nous avons demandé à la ministre de la Mer, Mme Girardin, lors de la visioconférence bilatérale que nous eue avec elle le 21 janvier dernier. Nous lui avions également demandé d’augmenter la capacité d’accueil de nos classes de prépa MAN en conséquence.

Terence Rodier, référent « Pont » du SNETAP-FSU, continue de son côté à participer aux travaux sur les formations relatives au travail en passerelle. Nous comptons bien poursuivre nos efforts en vue de la création d’un BTS Marin Polyvalent qui fasse suite au Bac pro Polyvalent actuel.

Pour rappel, notre organisation a toujours été force de proposition en faveur des nouvelles formations et a aussi été à l’origine du bac CGEM CGEM Conduite et gestion des entreprises maritimes (Conduite et Gestion des entreprises maritimes) en 2005 et du BTS PGEM (Pêche et gestion de l’environnement marin) en 2014 lorsque Ronan Boëzennec, PLPA du LPM Guilvinec, faisait partie des groupes de travail.