Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > Réformes du lycée > Réforme de la voie technologique > Réforme STAV : il faut éviter une réforme désormais hors jeu !

Réforme STAV : il faut éviter une réforme désormais hors jeu !

jeudi 31 mai 2012

Enregistrer au format PDF

La réunion d’un groupe de travail le jeudi 24 mai 2012 devait être l’occasion pour la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche de relancer les négociations sur le projet du nouveau Bac STAV après le blocage du CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole du 9 mai.

En réalité l’administration est arrivée les mains vides devant les
organisations syndicales pourtant porteuses de proposition depuis plusieurs mois sur la question du nouveau Bac Technologique STAV de l’Enseignement Agricole.

Si le Snetap FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , le Sfoerta FO FO Force ouvrière , le Sniae FO, le Syac CGT CGT Confédération générale du travail , SUD SUD Solidaires unitaires démocratiques Rural et le Sea UNSA UNSA Union nationale des syndicats autonomes ont rappelé leurs positions distinctes, elles se sont surtout inquiétées du calendrier à venir comme de la possibilité pour l’administration de mener cette réforme dans de bonnes conditions à la rentrée prochaine, mais aussi de la mise en oeuvre par les équipes, qui n’auront pu être formées en amont.

La DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche souhaite valider le projet lors de la prochaine réunion du CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole le 6 juin.

Compte tenu du manque de lisibilité à cette heure et des incertitudes
sur les arbitrages politiques, le report de cette réforme à la rentrée 2013 doit être sérieusement envisagé afin de pouvoir prendre en compte, dans un nouveau projet, les objectifs de réussite scolaire affichés par le Président de la République.

En effet, il serait incohérent de mettre en place cette réforme alors
qu’une nouvelle politique éducative devrait pouvoir se mettre en place dans les prochaines années. Si le projet devait être maintenu en l’état, aurions nous une "réforme de la réforme" dès l’année prochaine ?

Le Snetap FSU, le Sfoerta FO, le Sniae FO, le Syac CGT, Sud Rural et le Sea UNSA demandent donc des réponses claires et rapides (avant la prochaine réunion du groupe de travail le 31 mai) à leurs revendications. Dans le cas contraire elles attendent de la DGER une position responsable, repoussant la mise en oeuvre de la rénovation du Bac STAV au mois de septembre 2013, évitant de faire payer aux élèves les errements de cette réforme.

Paris le 29 mai 2012