Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Rentrée 2020 : des conditions de rentrée difficiles et les enjeux (...)

Rentrée 2020 : des conditions de rentrée difficiles et les enjeux d’avenir

Communiqué du SNETAP-FSU

vendredi 4 septembre 2020

Enregistrer au format PDF

Cher.es collègues,

En cette semaine de rentrée inédite, nous souhaitions, Clémentine Mattei et moi-même, en qualité de nouveaux co-secrétaires généraux du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , nous adresser directement à vous.

Par ce message, nous voulons vous faire part du regard du SNETAP-FSU sur les conditions si particulières dans lesquelles cette rentrée se déroule :

  • d’une part, sur le plan sanitaire dans le cadre d’une crise épidémique sans précédent qui demeure très active, sur fond de mesures de prévention du risque assez floues pour certaines et notoirement insuffisantes pour d’autres ;
  • et d’autre part, d’une poursuite des suppressions d’emplois (300 entre 2019 et 2022) qui conduit de façon certaine, si nous ne parvenons pas collectivement à stopper ce mouvement, à une fragilisation majeure de nos établissements publics, des conditions d’apprentissage des jeunes et de travail des agent.es (fin des seuils de dédoublement obligatoires, offre d’options facultatives réduite à une variable d’ajustement, bac général étriqué voire menacé, revalorisation de nos carrières et de nos salaires sans objet, plan de déprécarisation remisé au musée...).

Vous trouverez en cliquant sur le lien vidéo ci-après ces différents éléments d’information et d’analyse à la fois sur ces conditions de rentrée difficiles et sur les enjeux d’avenir qu’il nous revient collectivement de relever (agricoles, alimentaires, environnementaux, sociétaux) :

La politique que l’on veut conduire doit guider le budget pour la mettre en œuvre... et non l’inverse... Ce n’est pas de nous, c’est une conviction de notre nouveau ministre. Chiche, nous, nous sommes prêt.es !

Pour l’heure, même si tout cela reste bien fragile, on a au moins deux raisons de se réjouir collectivement :

  • 1. Nous sommes rentré.es et avons retrouvé nos collègues, nos élèves, étudiant.es, apprenti.es et adultes ; c’était nécessaire et c’est l’essentiel à ce stade... à nous d’être exigeant.es et de nous donner les moyens, à travers nos CoHS CoHS Commission d’Hygiène et de Sécurité d’établissement, d’éviter le reconfinement total ou partiel...
  • 2. Notre mobilisation de juin-juillet a payé, avec le rétablissement d’une heure d’Accompagnement Personnalisé payé une heure, soit l’équivalent de 20 emplois dont on a réussi à empêcher la suppression effective ! Certes, on a seulement évité un recul de plus... mais on a commencé à stopper la « machine à broyer » notre outil de travail et nos métiers.

Vous pouvez être sûr.es que le SNETAP-FSU va poursuivre avec détermination cette juste mobilisation pour que l’Enseignement Agricole retrouve à nouveau les moyens de ses ambitions légitimes ; et à l’heure où pour la deuxième année consécutive, nos établissements publics voient leurs effectifs augmenter, personne ne pourra contester le bien-fondé de nos demandes !

Bien à vous,

Pour le co-Secrétariat Général du SNETAP-FSU,
Frédéric Chassagnette et Clémentine Mattei