Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Archives > 2009-10 Archives > Automne 2009 - Assises de l’EAP > Report des assises : Le Ministre se dérobe !

Report des assises : Le Ministre se dérobe !

jeudi 5 novembre 2009

Enregistrer au format PDF

Le Ministre se dérobe, mais le SNETAP présentera ses 21 propositions

Le Ministre de l’Agriculture a mis en place des Assises de l’Enseignement Agricole Public, afin « de construire dans la concertation une stratégie pour l’enseignement agricole public. Cela veut dire définir clairement ses missions, ses objectifs et sa feuille de route ». Et ce pour faire réponse aux manifestations répétées des personnels l’année scolaire passée, qui s’était terminée avec un blocus des centres de correction des examens.

Ces assises devaient se conclure le 10 novembre, or à 5 jours de cette échéance le Ministre décide de reporter la clôture des assises au 10 décembre. Que cache cette dérobade du Ministre ? Ses propositions sont elles si inacceptables qu’il aurait besoin de réfléchir un mois de plus pour faire passer la pilule ? Serait-il si peu convaincu de l’efficacité de ses propositions pour infléchir le débat budgétaire, qu’il veuille attendre qu’il soit clôt pour les mettre sur la table ?

Quoi qu’il en soit, le SNETAP a, lui, des propositions à faire pour redonner un sens, un avenir et une véritable priorité à l’enseignement agricole public. Il décide donc de maintenir la convocation de son Parlement (initialement prévue pour permettre de confronter les revendications et propositions des personnels aux conclusions du Ministre) le 10 novembre 2009 afin de rendre publiques ses 21 propositions.

A cette occasion, le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a également pris l’initiative de travailler à la constitution d’un groupe de réflexion "pour une autre ambition pour l’Enseignement Agricole Public et les territoires ruraux", avec tous ceux qui sont attachés à la défense et à la promotion de l’enseignement agricole public. Ont déjà répondu favorablement sur le principe différents partis politiques (PS, PCF, Verts, Modem), des organisations professionnelles (Confédération Paysanne, CGT CGT Confédération générale du travail agroalimentaire), des parents d’élèves (FCPE FCPE Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques ) des lycéens (FIDL FIDL Fédération indépendante et démocratique lycéenne ) et l’association des régions régions de France (ARF ARF Association des Régions de France ).

Le lancement de ce groupe de réflexion aura lieu à l’occasion d’une conférence de presse le mardi 10 novembre à 13h30.

Alors que le SNETAP s’était engagé dans les assises en précisant que sa participation ne pouvait se concevoir sans un engagement ferme du gouvernement en faveur d’un moratoire sur les suppressions d’emplois au budget 2010, l’annonce de la suppression de 224 emplois dans l’enseignement agricole, lors de la présentation du budget le 1er octobre, avait donc été reçue comme une provocation, et avait conduit le SNETAP à adresser au Ministre une lettre ouverte dans laquelle il annonçait :

La dérobade du Ministre n’empêchera pas le Snetap de porter ses 21 propositions pour l’enseignement agricole public.

Paris, le 5 novembre 2009